Wichbook.net : un OVNI bibliothéconomique

Voilà un site pas comme les autres :

sdjfekjfkj.jpg



Le principe est le suivant: vous vous demandez bien quoi lire en ce moment (après avoir bien sûr épuisé les 600 romans de la rentrée littéraire;-))

Juste, en ce moment, vous avez envie d’un roman optimiste, mais pas trop, un peu décalé et pas trop long non plus.

A moins que vous ne préfériez un livre très sexuel et violent en même temps, mais un peu optimiste!

Pas de problème ce site est fait pour vous! (enfin si vous habitez en Grande-Bretagne)

L’idée repose sur une indexation de la fiction: Vous avez juste à mettre le curseur où bon vous semble sur l’échelle optimiste/pessimiste et les autres et le tour est joué: le système vous propose un roman sensé correspondre exactement à vos besoin…du web sémantique pourrait-on dire!

Le système va même jusqu’à vous proposer de choisir l’origine du héros (blanc, noir, etc.) et sa sexualité (gay, bi, trans?!)

Un clic sur « Borrow »…et vous arrivez sur le catalogue de la bibliothèque où vous pouvez réserver le livre, à condition d’être inscrit.

L’ensemble fonctionne plutôt bien et couvre toute la grande-Bretagne. Si le système à l’indéniable avantage de donner un coup de jeune à l’image des services proposés par les bibliothèques et celui non moins important d’orienter les choix des lecteurs, il fonctionne en fait comme un grand portail national.

Pour être un « vrai service », encore faudrait-il pouvoir s’incrire en ligne à la bibliothèque de son choix, voire emprunter l’ouvrage et le faire venir à domicile…choses qui sont comme chacun sait pas du tout du tout bibliothéconomiquement correctes!

Enfin bon moi quand je vois un projet comme celui là j’ai l’impression d’entrevoir les services des bibliothèques dans un futur proche…telles que Françoise Danset les présente en posant la question: les bibliothèques, espace physique et après?

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

1 réponse

  1. 29 janvier 2008

    […] fait, à propos d’indexation de la fiction j’ai fait un billet sur ce projet il y a très longtemps mais connaissez vous ce site complètement fou : […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.