Library 2.0 : un concept émergent


Il y a quelques temps j’essayais ici-même de donner des exemples de ce que pouvait recouvrir le concept de bibliothèques 2.0.

Le Blog Librarian in Black vient de faire état de la vivacité du débat aux Etats-Unis en proposant un lien vers la revue Cites & Insights qui consacre un numéro entier au sujet. (disponible en anglais en pdf ou html)

Pas moins de 7 définitions sont lancées pour définir ce que recouvrent ces termes. L’une d’elle me semble la plus pertinente, c’est d’ailleurs celle qui est donnée sur wikipédia (version anglaise)

On y apprend notamment que ce serait Michael Casey sur le blog LibraryCrunch qui a inventé l’expression.

“Library 2.0 is a model for library service that reflects a transition within the library world in the way that services are delivered to library users. This redirection will be especially evident in electronic offerings such as OPAC configuration, online library services, and an increased flow of information from the user back to the library. The concept of Library 2.0 borrows from that of Web 2.0, and follows some of the same philosophies underpinning that concept. Proponents of this concept expect that ultimately the Library 2.0 model for service will replace outdated, one-directional service offerings that have characterized libraries for centuries.[3]” [Wikipedia—or Michael Casey]

ce qui doit donner en français d’après moi:

La bibliothèque 2.0 est un "modèle de service" qui, dans le monde des bibliothèques, reflète une transition  vers des services orientés utilisateurs. Cette orientation sera particulièrement évidente dans le cas de l’offre électronique telles que les configurations d’Opac, les services en ligne, et une interactivité accrue entre l’utilisateur et la bibliothèque.  Le concept de la bibliothèque 2.0 emprunte ces caractéristiques au Web 2.0 en cohérence avec les principes qui le sous-tendent. Les partisans de ce concept croient que le modèle de la bibliothèque 2.0 remplacera les offres périmées et uni-directionnelles qui ont caractérisé les bibliothèques pendant des siècles.

Même s’il faudrai affiner, l’idée me plaît de ne pas réduire le 2.0 aux services en ligne et d’insister sur une orientation utilisateurs…

Il est vrai qu’il ne faut pas non plus jeter ce qu’est la bibliothèque actuelle avec l’eau du bain!

bibliothèque actuelle = bibliothèques 1.8 aux USA et 1.1 en France 😉

Quitter la version mobile