Un article sur la longue traîne et les bibliothèques



Amis anglophones ou anglophile voici
un article très intéressant sur Lorcan Dempsey’s weblog. Bien qu’un peu long (Mieux vaut l’imprimer pour le lire tranquillement dans le métro), il fait un point complet sur la théorie et sa nécessaire intégration par les bibliothèques.

Il mentionne notamment l’idée très intéressante d’une véritable "réserve active" à grande échelle, un peu sur le modèle de la réserve centrale du réseau des bibliothèques de la Ville de Paris. Cela permet d’exploiter plus efficacement la fameuse asymptote formée par la longue traîne en facilant les circulations et en mutualisant les coûts de stockages.

D’ailleurs, il est frappant de constater le constraste entre le concept très intéressant d’une réserve centrale et les déficits de circulation sur le réseau municipal parisien : toujours impossible de rendre un document emprunté dans une bibliothèque dans une autre, par exemple.

Ce qu’il y a de fascinant avec la longue traîne et de l’impide dans l’article c’est qu’elle peut servir de support idéal pour introduire la nécessité (le devoir) qu’ont les bibliothèques de s’orienter résolument vers les besoins des usagers.

Si l’on est pas anglophone on pourra toujours relire la tradution française de l’article original de Chris Anderson mise en ligne sur Internet Actu ou bien se reporter à le petite synthèse appliquée aux bibliothèques par votre serviteur.

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.