• Non classé
  • 0

Recommandation améliorée chez Amazon US

Fred Cazzava a souligné il y a quelques temps sur son blog une amélioration du "filtrage collaboratif" chez Amazon US. Il avait déjà dans un billet précédent remarqué l’avalanche de nouvelles fonctionnalités collaboratives. Les commentaires sur ce billet font d’ailleurs remarquer à juste titre la facilité de biaiser les commentaires et avis critiques sur les titres pour augmenter les ventes…

Une raison de plus pour que les éditeurs français de SIGB développent de telles fonctionnalités….à condition qu’on le leur demande et je rejoins ici Nicolas Morin qui précise les Choses sur son site perso en essayant de comprendre pourquoi les sites web des bibliothèques françaises sont pourris.

(…) Les bibliothécaires françaises sont, très largement, du mauvais côté de la fracture numérique. Nous souffrons globalement, en tant que corps professionnel et sans vouloir généraliser à chaque bibliothécaire pris individuellement, d’une inculture informatique qui nous empêche d’imaginer des solutions et nous livre impuissants à des sociétés commerciales. Je trouve significatif, par exemple, que les bibliothèques américaines, si elles sous-traitent de nombreuses choses, sous-traitent cependant rarement la gestion de leur site web comme nous le faisons. Mais en France, une société comme Archimed répond parfaitement aux attentes de la clientèle : nous ne savons pas ce que nous voulons, c’est exactement ce qu’ils nous donnent.
La réponse politique découle partiellement de la première : le site web n’est (presque) jamais une priorité politique pour l’établissement. Même s’il faudrait être plus nuancé sur ce point, on pourrait dire que dans l’imaginaire des bibliothécaires, le site web reste fondamentalement une extension du guide du lecteur. Or, tant que les bibliothécaires n’ont pas conscience des services qu’ils peuvent rendre à leurs usagers par le web, ils ne feront pas réellement de sites web.
 (…)

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.