• Non classé
  • 2

Une carte heuristique sur la politique documentaire de la British Library


La British library a décidé de lancer une grande réflexion/consultation autour de sa politique documentaire. La principale idée du document sobrement (!) intitulé “The British Library’s Content Strategy – Meeting the Knowledge Needs of the Nation” présente le passage d’une stratégie de "développement des collections" à une "Content strategy" que je traduis par "une politique d’accès à des contenus", définie à partir du contexte actuel de modifications des pratiques et de développement de bases de données dans de nombreux domaines.

Quelle est la rupture soulignée? La collection disparaît-elle au profit de "contenus"? S’agit-il d’un nouveau paradigme pour la politique documentaire? Après lecture attentive de ce document, je pense quant à moi que la vénérable institution prend la mesure de la nécessité d’acquérir des nouveaux supports et de s’orienter vers l’usager. Mais selon moi la notion de collection reste essentielle, les acquisitions électroniques et les accès sont l’une de ses composantes (preuve en est d’ailleurs l’adoption du Conspectus dans la démarche de la BL).

Parler de rupture est donc pour le moins exagéré, je préfère parler de l’adjonction des notions de services et d’accès à celle de constitution des collections; les deux points de vues se nourrissant l’un l’autre.

Plutôt que de commenter les choses trop longuement  j’ai réalisé une carte heuritique de ce que j’ai compris du document pdf livré par la BL aux commentaires de tous (et même avec des questions style Lagarde et Michard genre "commentez ce paragraphe là en répondant à cette question là"…).

Soyez indulgent, c’est ma toute première carte heuristique et j’y prend goût ma foi. (réalisée avec MindManager). (au fait c’est quoi une carte heuristique?)

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

2 réponses

  1. bibliobsession dit :

    merci! tout est dans le presque 😉 la synthèse n’est pas le contenu mais il faut être très synthétique pour faire de la Poldoc non? 😉

  2. bibliobsession dit :

    @ blogboostie: bonne question , pour l’impression, j’ai l’impression que c’est un peu délicat à mettre en page une fois exporté en page web comme je l’ai fait pour mettre cette carte en ligne…ce que je peux faire c’est t’envoyer la carte dans un autre format si tu me donnes ton adresse email. En pdf ce sera surement plus facile par exemple. Pour la formation, moi j’ai ai suivi aucune sauf la lecture du livre ‘organisez vos idées avec le Mind Mapping », qui, soit dit en passant, est ciblé cadres fatigués qui lisent ça vers 23h30 avant d’éteindre. C’est une sorte de gloubiboulga managérial qui vante les mérites du mind mapping pour être plus performant et plus efficace et meilleur que tout le monde…..mais qui donne quelques infos quand même…notamment pas mal d’exemples et une bibliographie. Et puis faut pas exagérer, les cartes heuristiques, c’est jamais que des schémas arborescents, si on a un peu d’esprit de synthèse on y arrive sans problèmes! Les formations, c’est surement très lucratif pour ceux qui les font…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.