• Non classé
  • 0

La bataille des interfaces

Via Affordance Info qui l’a trouvé sur Aesthetics voisi un exemple d’interface représentant les sujets issus du catalogue d’Amazon (toujours)

Je suis entièrement d’accord avec Affordance lorsqu’il suggère :

Et si l’offensive déterminante de la bataille des livres à l’heure des bibliothèques numériques se jouait sur le double terrain de l’ouverture et de la visualisation du (des) catalogue(s) ?

C’est vrai non seulement pour les livres, mais également pour d’autres services où l’interface (et le catalogue qui sont liés par nature) est le nerf de la guerre. Et c’est d’ailleurs pourquoi l’evolution est rapide. Par exemple, cette société développe des catalogues à l’aide de la technologie AJAX. La démonstration du catalogue des pièces automobiles montre l’efficacité des requêtes en cascades (restrictions progressive des critères de recherche) mais l’interface reste vraiment très moche. Bon, c’est qu’un exemple.

Pour rester dans l’automobile cet article de Fred Cavazza montre un showroom virtuel pour une marque de voitures.  La même chose demain pour des livres? , 😉 A voir également ce document pdf de Fred Cavazza montre les grandes tendances pour les "interfaces riches" de demain.

Enfin finissons par nous en mettre plein les yeux avec ces interfaces (celle là et celle là) carrément démentes (via Broue haha!) là ça en jette non?

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.