Les libraires et le Market place d’Amazon : carte heuristique en html!

                      

MAJ : Suite à des remarques avisées dont je remercie l’auteur, plutôt qu’un gros fichier image, j’ai adopté une forme html plus facile à lire pour cette map. N’hésitez pas à tester en cliquant sur l’image ci-dessus, vous tomberez sur les branches principales et il suffit ensuite de cliquer pour avancer branche par branche dans l’arborescence….(comme un petit singe ;-) Je laisse une version pdf pour ceux qui préfèrent ou qui voudraient imprimer la carte ou zoomer avec le lecteur de pdf.

Il se passe quelque chose de crucial en ce moment dans le monde du livre, c’est le phénomène (pourtant ancien) des Market Place (places de marché). Les enjeux sont d’autant plus essentiels que la longue traîne rebat les cartes et bouleverse les schémas anciens, jusqu’à reposer selon certains la question de le loi sur le prix unique du livre. Je partage à cet égard la perplexité de Nicolas Morin.

J’ai suffisamment expliqué ici mon intérêt sur la longue traîne et ses conséquences sur la chaîne du livre pour pouvoir exprimer mon désaccord avec la position exprimée par une partie des libraires, par la voix du Syndicat Français de la librairie dans cet article paru dans le Monde

Il ne s’agit évidemment pas pour autant de donner dans la béatitude pro-Amazon. Force est de constater avec François Bon qu’aujourd’hui il n’existe pas d’alternative indépendante crédible à la vente de livres sur internet. Dans ce contexte, l’initiative de François Bon (repérée via La littérature) de créer une mini-librairie en ligne appelée le Tiers livre via le Marketplace d’Amazon via le programme d’affiliation d’Amazon (comme il est signalé dans les commentaires…j’avais confondu, mea culpa mais ça ne change pas grand chose aux enjeux…) cette affiliation donc me semble non seulement intelligente mais exemplaire (tout comme ce texte génial sur les écrivains et la littérature que je vous invite à lire).

Vous en saurez plus en jettant un oeil sur cette carte heuristique réalisée par mes soins à partir du très bon article de l’article de Clarisse Norman dans Livres Hebdo, numéro 668, du 1er décembre 2006, cette carte synthétise le phénomène des MarketPlace, j’y ai intégré, en plus de toutes les informations contenues dans l’article de Livres Hebdo, les passages justifiant le choix de créer la Librairie le Tiers Livre par François Bon.

Sans en dire beaucoup plus, je vous invite à cliquer sur ce lien pour visualiser cette carte heuristique, sur laquelle de petits icônes sont des liens hypertextes. Vous pouvez aussi la télécharger en Pdf.

Comme d’hab n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez ou à suivre et participer à ces débats, par exemple sur la Feuille ou sur le blog La littérature

mise à jour du 01/02/2007 : François bon à fermé sa librairie Amazon, son initiative a suscité beaucoup de critiques (et aussi beaucoup d’encouragements) (277)

This work, unless otherwise expressly stated, is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 France License.

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

7 Responses

  1. Jean-Michel Mermet dit :

    Bonjour
    intéressante par son contenu ! Je suis vraiment désireux de savoir avec quel outil vous avez réalisé cette carte heuristique.

    Merci d’avance

  2. thibs dit :

    Bonjour,
    j’ai l’impression que vous faites une confusion entre le système de marketplace d’Amazon, qui permet à un particulier ou à une librairie de vendre ses bouquins via le circuit Amazon, et leur programme d’affiliation classique, utilisé par François Bon.

  3. PS dit :

    Et si on parlait français ? Comment pourrait-on traduire valablement ‘Marketplace’ ? Me semble qu’un petit effort de traduction permettrait d’éclaircir certaines choses…

    François Bon n’utilise pas ledit ‘Marketplace’ d’Amazon. Il est apporteur d’affaires pour Amazon. C’est lui qui est commissionné sur les ventes réalisées par Amazon. Pour le ‘Marketplace’ d’Amazon, c’est exactement l’inverse.

  4. bibliobsession dit :

    @ Thibs: l’outil c’est Mind Manager (du Microsoft, c’est propriétaire, mais ce coup-ci c’est super efficace!, la version web de cette carte est crée automatiquement par le module d’export en quelques clics, un jeu d’enfant croyez moi!

  5. bibliobsession dit :

    j’ai fait une petite modif dans le billet pour prendre en compte la remarque de Thibs et de PS sur le programme d’affiliation. Quant au terme marketplace, j’ai gardé le terme employé partout, maintenant libre à vous de le traduire, par exemple par Place de marché…

  6. pierre dit :

    Non, c’est justement cette traduction littérale qui me pose problème.

    En français, la place ‘de’ marché est une notion plus spécialisée que marketplace, non ? On la réserverait plutout au marché ‘bitoubi’ — pour reprendre encore un jargon expéditif mal traduit ! Alors que market place peut désigner aussi une place ‘du’ marché…

    Cela dit, la place ‘du’ marché est une notion un peu étrangère à l’urbanisme commercial des Etas-Unis… Mais pour autant, je doute qu’une place ‘de’ marché soit une notion suffisamment commune en Europe pour désigner la même chose.

    Voilà c’est tout ce que je voulais souligner mais c’est un peu une marotte pour moi : faisons gaffe aux anglicismes mal traduits et aux concepts états-uniens trop rapidement transposés. Les bouleversements du numérique sont déjà assez subtils et complexes comme ça, mieux vaut ne pas y rajouter d’autres ambiguïtés.

    Je fais partie de ces handicapés qui ne pensent bien que dans leur langue maternelle, hélas.

  7. Phil dit :

    Bonjour,
    Les liens vers la map html semblent cassés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>