• Non classé
  • 19

Il faut bénir le champ 856$u!


J’ai beau détester le catalogage (ça m’a toujours rappelé le solfège ou le latin, beurk) je sais qu’un jour je vais déposer un cierge pour bénir l’inventeur du champ 856$u. Aujourd’hui, grâce à la numérisation des catalogues d’éditeurs il est possible d’enrichir vraiment nos catalogues. C’est ce qu’explique en substance Claudine Belayche dans ce message de Biblio-fr:

Un simple lien (856$u) de votre notice bibliographique sur la page web correspondante permettra à  vos lecteurs de choisir en connaissance de cause, pas seulement sur ce que dit le titre, mais aussi sur les véritables contenus .Une nouvelle façon  de concevoir les catalogues, car autant une notice descriptive ISBD est de lecture « codée », autant la facilité de lire quelques pages, de voir la couverture,  et/ ou le sommaire  s’adresse réellement à  tous, au moyen d’un lien vers "la notice"  repérée par son ISBN et incluant  table des matières, index,  et quelques pages  du texte.

 

En réalité, ce n’est absolument pas nouveau de passer par le 856$u pour donner accès au texte intégral de nos ressources. Les BU le font depuis 1999 au moins (souvenez vous c’était au temps du web 1.0!), comme en témoigne cet article du BBF intitulé Périodiques sur le Web, Vers une intégration des ressources électronique A voir la compétition féroce pour numériser les fonds des éditeurs, que ce soit par Google ou Amazon les bibliothèques publiques sont désormais plus que concernées par ces problématiques prises en compte par les BU il y a déjà quelques années…Précisons qu’il s’agit juste de pouvoir enrichir les catalogues, puisque dans tous les cas, les textes ne sont pas en ligne intégralement, sauf s’ils sont dans le domaine public.

Imaginons une bibliothèque souhaitant enrichir son catalogue. Elle peut a priori dès aujourd’hui :

  • Récupérer la notice bibliographique enrichie de l’ouvrage (auprès de la Bnf ou d’Electre ou d’Amazon, avec les premières de couv’ même si les conditions juridiques doivent évoluer)
  • Indiquer dans le champ 856$u (il est répétable) l’URL de la version numérisée de l’ouvrage, et même dans les opac libres comme cet exemple anglo-saxon, ou dans PMB qui vient d’annoncer une interface sous SPIP intégrer le champ de recherche dans l’interface
  • Indiquer des liens vers des URL d’autres notices (en 856$u aussi), par exemple sous la phrase: "Si vous avez aimé les bibliothécaires vous conseillent"

Pourtant, je n’ai pas connaissance d’OPAC vraiment riches dans les bibliothèques publiques francophones françaises aujourd’hui….(soupir) Heureusement ya les dessins de Claude Razanajao

10/04/2007 : Suite au commentaire de PabloG voici une mise à jour issue de cet article de la RESSI

La présence des URLs dans la notice (champ 856 mais aussi dans le champ du titre, des notes, du résumé…) est un pas important, mais il n’est pas tout. Pour être vraiment utiles à l’internaute, ces URLs doivent impérativement être transformés en lien hypertexte dans la page HTML de l’OPAC, faute de quoi ils seront affichés comme du simple texte qui ne peut pas « être cliqué », et l’utilisateur doit faire recours au copier/coller pour placer cet URL dans l’adresse du navigateur. Pour éviter cela, les logiciels de gestion tentent systématiquement d’effectuer cette transformation URL -> hyperlien en scrutant chaque champ au moment de l’affichage, à la recherche d’un URL. Certains le font mieux que d’autres, car si en principe il est simple pour une machine de trouver le début et la fin d’un URL bien formé au milieu d’une chaîne de caractères (commence par « http:// » et fini par un espace), il est plus complexe de tester toutes les autres variantes possibles (l’URL ne commence pas par « http:// » mais directement par « www. » ; ou ne finit pas par un espace mais par un point, une virgule ou la fin d’une parenthèse…). Ce problème, récurrent aussi dans le cas des courriels qui portent des URLs dans le corps du message, est de difficile solution sans l’utilisation d’un codage à priori comme ceux utilisés par les blogs et les wikis.

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

19 Responses

  1. Captain Stan dit :

    Rappelons quand même que la zone UNIMARC 856 ne peut s’employer que dans les notices qui décrivent une ressource électronique, comme le stipule le manuel UNIMARC (http://www.bnf.fr/pages/infopro/... : "Cette zone contient les informations nécessaires pour localiser la ressource électronique décrite dans la notice"

    On ne peut pas l’utiliser pour faire un lien de la notice d’un imprimé vers la table des matières ou le résumé sur le site web de l’éditeur.
    Pour ça, il faut utiliser des zones de données locales ou des notes avec $u

  2. PascalK dit :

    "Indiquer des liens vers des URL d’autres notices (en 856$u aussi), par exemple sous la phrase: "Si vous avez aimé les bibliothécaires vous conseillent""
    Ca je ne suis pas sûr que ca marcherait.
    il faudrait des liens vers nos notices (de notre SIGB) ; qui sont requises en general, via cgi-bin.
    Sinon tu fais des liens vers des urls externes : et là : à quoi tu (ton sigb) sers ??
    ***
    Sinon, j’étais mort de rire à la lecture du commentaire précédent.
    je me demandais : c’est second degre ???
    😀

  3. Captain Stan dit :

    Je ne vois pas ce qu’il y a de risible à appliquer les normes de catalogage ? Le 856 sert à faire un lien entre la notice d’une ressource électronique et la ressource elle-même, un point c’est tout.

    Même si je suis tout à fait d’accord avec le fait qu’un lien avec la table des matières ou le résumé peut être utile, le fait est que cela n’a rien à faire en 856. Et de toute façon, il est préférable de les intégrer directement dans la notice, en 330 pour le résumé et en 359 pour la table des matières.

  4. Xavier Galaup dit :

    Il faut peut-être arrêter de jouer avec UNIMARC et se tourner vers les nouveaux formats web type XML.
    Je vous renvoie aux comptes-rendus de la journée AFAS sur les nouveaux outils du traitement documentaire et je vous recommande en particulier le diaporama "des outils traditionnels en évolution":

    afas.imageson.org/documen…

    Il faudra du temps pour que tout cela évolue mais c’est probablement l’avenir…

  5. Pitseleh dit :

    "Pourtant, je n’ai pas connaissance d’OPAC vraiment riches dans les bibliothèques publiques francophones françaises aujourd’hui….(soupir)"

    Certes non, dans les différentes bibliothèques municipales où je suis passé la tendance était plutot inverse : par manque de temps et/ou de personnel on nous demande de réduire le catalogage au minimum et dans le cas des disques compacts on compte sur All Music Guide pour combler le manque d’informations de l’OPAC. DOmmage.

  6. bibliobsession dit :

    oula que de réactions! on touche aux fondamentaux du métier 😉 Nan mais Pitseleh ne prenez pas ma réaction pour une nostalgie…comme le souligne Claudine Belayche dans son message, les fournisseurs de notices ne tarderont pas à intégrer ces liens dans les notices fournies…que nous pourrons alors intégrer à nos catalogues! Mais qu’on le fasse en 856 ou en 330 c’est vrai que c’est pas l’essentiel. L’important est de savoir que l’on peut le faire pour éventuellement le faire (même sur un nombre restreint de titres pour commencer)

    pour les liens entre notices du SIGB « il faudrait des liens vers nos notices (de notre SIGB) ; qui sont requises en général, via cgi-bin » Euuuh Pascal pourrait-tu être plus clair ?

    @ Xavier : le diaporama est intéressant et c’est clair que xml est l’avenir, mais je m’attachais ici à trouver des éléments directement opérationnels.

  7. Pitseleh dit :

    Ah non, rien à voir avec de la nostalgie. Je regrette plutot le fait que l’on réduise l’information proposée par la médiathèque au public ; en y ajoutant la "déshumanisation" des bibliothèques (automates de prêt), ce genre de politique creusera notre propre tombe.

  8. sophie dit :

    Bin moi, catalogueuse méthodique des que le 856 est apparu j’ai commencé à le remplir (selon la norme, je fais partie des fossiles qui aiment bien la gymnastique de l’Unimarc, mais prête aussi à passer au <mot><XML> catalogage<fin><mot><XML> si on me propose une version aussi "fun" 😉 Et j’ai tres vite arrêté quand je me suis rendue compte que de toutes façons il était inconcevable pour notre service informatique de lier nos catalogues à un accès direct internet…

  9. PabloG dit :

    Ce billet et les commentaires sont révélateurs des difficultés que nous rencontrons au moment de vouloir faire évoluer les OPACs et ajouter de l’hypertexte… rien que ce petit truc qui devrait être résolu depuis belle lurette !!! (du temps de l’ancien web 1.0 😉 Ce handicap m’a tracassé depuis que je suis entré dans ce domaine et depuis que je vois naître et évoluer d’autres médias et que je me dis que les catalogues devraient être pensés par et pour le web (et sans liens on ne va pas très loin sur la toile…). Alors je vous invite à lire le résultat de ces cogitations que Isabelle de Kaenel et moi nous venons de publier dans RESSI (la revue électronique suisse de science de l’information pour ceux qui ne la connaissent pas) :

    "Les catalogues des bibliothèques : du web invisible au web social"
    campus.hesge.ch/ressi/Num…

    Et que le débat continue!!

  10. pierre dit :

    je me demande si les personnes qui ne jurent que par la recuperation de notices apprecient cette idee d’enrichir par la suite ces notices. Ajouter des zones 856 dans chaque notice, cela doit prendre du temps (rechercher des liens pertinents, modifier les notices)

  11. Sub Lib dit :

    je ne vais pas réagir sur le sujet (j’ai autant de compétence et d’intérêt pour le catalogage qu’une huître) mais plutôt sur la première photo 🙂
    ça vient de la cage aux bibliothécaires ?

  12. bibliobsession dit :

    c’est le coté hot qui te fait dire ça? 😉 pourtant c’était pour illustrer l’idée du cierge…chassez le naturel…. 🙂

  13. mango dit :

    Le Marc21 utilise aussi le 856$u pour les liens vers une table des matières, pas seulement pour renvoyer au fichier électronique entier. Mais la table se retrouve aussi en 505. Une solution tout à fait adaptable à l’unimarc 🙂

    Un exemple à la Bibliothèque du Congrès (qui intègre ainsi les tables dans son propre catalogue)
    LC Control No.: 2005026183
    000 03154cam a2200325 a 450
    001 14112071
    005 20060425134158.0
    008 050918s2006 ctua b 101 0 eng
    906 __ |a 7 |b cbc |c orignew |d 1 |e ecip |f 20 |g y-gencatlg
    925 0_ |a acquire |b 2 shelf copies |x policy default
    955 __ |a lh39 2005-09-16 |c lh39 2005-09-16 |d lh39 2005-09-21 |e lh39 2005-09-21 to Dewey |a aa20 2005-09-21 |a ps12 2006-01-25 1 copy rec’d., to CIP ver. |f lg08 2006-03-10 |g lg08 2006-03-10 c. 1 to BCCD |a pv19 2006-04-04 c. 2 to BCCD
    010 __ |a 2005026183
    020 __ |a 159158244X (pbk. : alk. paper)
    040 __ |a DLC |c DLC |d DLC
    050 00 |a ZA4080 |b .D544 2006
    082 00 |a 025/.00285 |2 22
    245 00 |a Digital library development : |b the view from Kanazawa / |c edited by Deanna B. Marcum and Gerald George ; foreword by Kakugyo S. Chiku.
    260 __ |a Westport, Conn. : |b Libraries Unlimited, |c 2006.
    300 __ |a xii, 269 p. : |b ill. ; |c 24 cm.
    500 __ |a Papers presented from 1999 to 2003 at the Kanazawa Institute of Technology (KIT) International Roundtable on Library and Information Science.
    504 __ |a Includes bibliographical references and index.
    505 0_ |a The future according to the past : future library issues in historical perspective / Stanley Chodorow — The emergence of digital scholarship : new models for librarians, scholars, and publishers / John Unsworth — Information technology and teaching : are they friends or foes? / Richard A. Detweiler — Document delivery in the digital library / C. Lee Jones — Climb every mountain : developing organizational capacity for the realization of digital libraries / Winston Tabb — The research library as publisher : new roles in a new environment for scholarly communication / Carol A. Mandel — Copyright in the United States and Japan : storming the barriers to access / Paula Kaufman — Reading and interactivity in the digital library : creating an experience that transcends paper / Catherine C. Marshall — JSTOR : offering access to an archives of scholarly journal literature / Kevin M. Guthrie — The continuing evolution of the University of Virginia Library’s digital initiatives / Karin Wittenborg — Digitization and change in mathematics scholarship / Sarah E. Thomas — Realities and choices for academic libraries in a networked world / Betty G. Bengtson — Creating the digital library : the importance of faculty collaboration / James G. Neal — Collections in the digital library / Abby Smith — Library space in the digital age / Nicholas C. Burckel — The place of libraries in a digital age / David M. Levy.
    650 _0 |a Digital libraries |v Congresses.
    650 _0 |a Libraries |x Special collections |x Electronic information resources |v Congresses.
    650 _0 |a Libraries and electronic publishing |v Congresses.
    650 _0 |a Communication in learning and scholarship |x Technological innovations |v Congresses.
    700 1_ |a Marcum, Deanna B.
    700 1_ |a George, Gerald |q (Gerald W.)
    711 2_ |a Kanazawa Institute of Technology International Roundtable on Library and Information Science.
    856 41 |3 Table of contents |u http://www.loc.gov/catdir/toc/ec...

  14. Hello just wanted to give you a quick heads up. The text in your article seem to be running off the screen in Opera. I’m not sure if this is a formatting issue or something to do with web browser compatibility but I figured I’d post to let you know. The layout look great though! Hope you get the problem resolved soon. Many thanks
    louis vuitton sarah noeud wallet monogram multicolore http://www.lasereyeturkey.com/buy.asp?url=louis-vuitton-sarah-noeud-wallet-monogram-multicolore-b-685.html

  15. Wow that was strange. I just wrote an extremely long comment but after I clicked submit my comment didn’t show up. Grrrr… well I’m not writing all that over again. Anyways, just wanted to say wonderful blog!
    m9838s voyage belt 35 mm http://www.bonisa.com.tr/us.asp?url=m9838s-voyage-belt-35-mm-b-288.html

  16. Excellent site you have here but I was curious if you knew of any message boards that cover the same topics talked about here? I’d really love to be a part of group where I can get advice from other experienced people that share the same interest. If you have any suggestions, please let me know. Thank you!
    ray ban wayfarer glasses clear lens http://www.cihancivata.com/online.asp?url=ray-ban-wayfarer-glasses-clear-lens-b-3401.html

  17. Hey there just wanted to give you a quick heads up. The words in your content seem to be running off the screen in Firefox. I’m not sure if this is a format issue or something to do with web browser compatibility but I figured I’d post to let you know. The layout look great though! Hope you get the problem resolved soon. Cheers
    louis vuitton millionaire sunglasses purple http://www.cenkakarsu.com/cheap.asp?url=louis-vuitton-millionaire-sunglasses-purple-b-892.html

  18. edtgrtcob dit :

    Il faut bénir le champ 856$u! –
    [url=http://www.g31mra4783d47505hh0wlbge2c6b3oz8s.org/]uedtgrtcob[/url]
    edtgrtcob http://www.g31mra4783d47505hh0wlbge2c6b3oz8s.org/
    aedtgrtcob

  1. 9 février 2010

    […] municipale d’Angers fait un tel travail, en se servant de ce champ béni qu’est le 856$u, trouvé dans ce billet de Daniel Bourrion […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *