• Non classé

Améliorer l’OPAC augmente son usage!

Il y a quelques mois, Dave Pattern qui est le "Library Systems Manager at the University of Huddersfield" (ça tape comme titre hein!), au Royaume-Uni, a donné une présentation très intéressante intitulée : "the Future of the OPAC" (voir aussi son blog et toutes ses interventions sur slideshare).

Rappelons que Dave Pattern est l’un des premiers à avoir appliqué dans sa bibliothèque des fonctionnalités 2.0, notamment la fameuse fonction de recommandation du type "les personnes qui ont emprunté ont aussi emprunté…"

Mais avant d’insérer ici même sa présentation (grâce au béni slideshare), je souhaite insister sur un slide qui me semble partiulièrement intéressant. Pourquoi? parce qu’il essaie de répondre à la question légitime : si on améliore l’OPAC, les usagers viendront? (Autrement dit : bon ok avec tes trucs 2.0, mais si on se fait ch… à le faire, y a des résultats quand même?) Hé bien il semble que OUI! (plus d’excuses!)

Ce graphique mesure en effet  mesure le nombre de clics sur l’OPAC, en fonction du temps et d’où viennent les clics. Sont mesurés :

  • Also borrowed (ceux qui ont emprunté ça ont aussi emprunté ça)
  • Serendipity keywords (recommandation de termes proches sémantiquement)
  • Did You mean? (recommandation de termes proches, mais en fonction de règles linguisitiques)
  • Other editions? (rebonds vers d’autres éditions)

Voici donc le graphique (cliquez dessus pour le voir en gros dans slideshare) qui montre un usage en forte augmentation depuis une date qui doit correspondre à l’ouverture au public de ce service…(ou à une grosse publicité dessus!). La baisse générale en décembre, ça doit être les fêtes, moment, où personne n’a besoin de recommandation pour emprunter des trucs sur Noël…(soupir)

Notons que la fonction qui semble la plus utilisée est "Did you mean?"



Bref, les clics augmentent, ce qui ne veut pas dire que les usagers sont plus nombreux: ils utilisent plus ces fonctions, ce qui n’est déjà pas si mal, au regard des enquêtes dont Dave Pattern se fait l’écho dans cette présentation, que voici:



Bon ben alors comme d’hab hein : Y A PLUS QU’A! (et je met dans le lot hein)


Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.