• Non classé
  • 2

Nioozy la revue de presse 2.0, future révolution dans la presse en ligne?

Nioozy est vraiment très intéressant puis qu’il s’appuie aussi sur l’émergence du web sémantique pour le filtrage. Car je parie que vous avez aussi vos propres pratiques :

 

Qui n’a pas acheté son journal pour finalement n’en lire que 5 ou 6 pages sur 30 ? Non par paresse bien sûr, mais simplement parce que les 24 ou 25 pages restantes ne vous intéressait pas. J’achete Libération tous les jours, Le Monde le week end et Le Figaro ou La Croix de temps en temps. Mon journal idéal serait constitué d’un bout de chacun. Je trouve excellent le traitement de l’actualité internationale et économique du Figaro, mais j’aime moins son courrier des lecteurs… J’aime beaucoup les pages Grand Angle et Société de Libération, mais l’international n’est pas leur fort.

Ainsi Nioozy pourrait être l’outil rêvé de ceux qui n’aiment pas trop lire sur écran et qui veulent sélectionner leurs sources…autant dire pas mal de monde, sans même parler des revues de presse professionelles, y compris à partir de sites qui ne sont pas des médias imprimés! (je pense aussi aux aveugles et malvoyant, puisqu’un article reformaté est plus lisible pour un logiciel de synthèse vocale, me semble-t-il). Restent toutes les questions posées par le droit d’auteur lié aux revues de presse et aux modèles économiques des médias en ligne, bien souligné dans l’article sus-cité.

Ce qui est cocasse c’est qu’autrefois, (il y presque 2 ans 😉 j’utilisais une version disparue de Mobipocket creator qui fonctionnait (mais très mal) sur un principe similaire en permettant de reconstituer un journal personnalisé en sélectionnant des rubriques pour générer un fil RSS personnalisé. C’est d’ailleurs comme ça que je me suis mis aux fils RSS, par les revues de presse. A l’époque il fallait synchroniser le matin les nouvelles du jour pour les mettre sur son PDA. Aujourd’hui ça pourrait être beaucoup plus facile avec l’émergence du surf sur le web à partir des mobiles (j’aurai l’occasion d’y revenir très bientôt). L’intérêt de Nioozy à cet égard est que pour l’instant les offres sont facturées en DATA donc quand je me connecte en situation de mobilité à ma page netvibes mobile, tous les fils rss tronqués m’obligent à charger la page entièrement, ce qui consomme beaucoup du forfait. A l’inverse, les fils en intégralité dans l’agrégateur sont très légers en données, très rapides à charger et bien lisibles même sur un petit écran. Nioozy permet de reconstituer les fils de tous les sites proposant des fils tronqués.

Autant vous dire que j’attends avec impatience la sortie officielle du service. Et mon petit doigt me dit que je ne suis pas le seul…

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

2 réponses

  1. …reste plus qu’à créer CLASSARK (d’ailleurs le nom serait plutôt pas mal ^_^) : ce pourrait être la base de données de Nioozy contenant les archives, classées, des périodiques (class’age d’arch’ives)…et on aurait toutes les lettres au Scrabble pour…"Nicolas Sarkozy" ! (je crois que je suis pas du matin)
    Plus sérieusement, ton petit doigt a raison, perso je suis également curieuse de voir ce que ça donne…

  2. bibliobsession dit :

    🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.