Mais pourquoi les audioguides des musées sont-ils payants?

Une fois n’est pas coutume, je vais de ce pas critiquer les musées et pas les bibliothèques…

Les musées, leur « fonds de commerce » c’est la médiation entre des contenus et des publics. Les muséographes passent des heures à concevoir des expositions bien faites et pensées avec des dispositifs innovants : de plus en plus des objets audiovisuels et…des audioguides.

Ah les audioguides. Personellement j’adooore les audioguides, ça vous évite l’aspect mouton de panurge de la visite de groupe et vous maîtrisez le discours du guide à qui vous clouez le bec en mettant sur pause pour admirer une oeuvre peinard, ce qu’on ne peut malheureusement pas faire pour les humains. Bref vive les audioguides!

Le problème c’est qu’ils sont payants. Là j’ai du mal à comprendre. Alors que l’intérêt du musée est la qualité de sa médiation et que c’est son coeur de métier, pouquoi mettre une barrière tarifaire pour un élément qui connait un succès croissant ? (je parle de musées publics hein, pas d’usines à expos-spectacles pour touristes).

Un exemple: le tout récent musée public du Quai Branly à Paris:

tarifs audioguide (hors prix d’entrée) :
tarif individuel : 5 €
tarif duo : 7 €
tarif famille (à partir de 3 pers.) : 2,50 € / pers
tarif groupe (à partir de 20 pers.) : 2 € / pers
Location de l’audioguide à la billetterie et retrait de l’audioguide dans le hall d’accueil
Un audioguide ou un guide vidéo LSF supplémentaire est proposé gratuitement à l’accompagnateur d’un visiteur malvoyant ou non-voyant se procurant un audioguide. Pour bénéficier de cette offre, l’accompagnateur doit demander un billet gratuit pour l’audioguide lors de son passage en billetterie.

Tiens en écrivant ces lignes, je découvre le non sens absolu de l’audioguide en groupe… (on imagine le pauvre chef de groupe : « Vous êtes tous là? bon, ben mettez sur play! » ou alors : « Allez hop piste 2, Roger, règle le volume si t’entends rien! » ou encore : « Micheline, le casque c’est sur les oreilles pas dans la poche! »)

Notez aussi dans les tarifs ci dessus la préoccupation de tous les types de publics et notamment des malvoyants…ce qui est positif, évidemment.

Mais il faut savoir que dans ce musée l’exposition coût 8€50 plein tarif! La note finit par être salée si on y va à plusieurs…(le total dépasse d’ailleurs bien souvent le coût d’insription annuel à une bibliothèque, soit dit en passant). A la base on ne peut donc pas dire que cette préoccupation d’ouverture à tous les publics se retrouve dans la tarification. Mais bon, il paraît que c’est pas aussi simple cette histoire de la gratuité dans les musées (c’est comme pour les bibliothèques, faut éviter qu’il y ai trop de monde dedans, après c’est trop bruyant et puis si on a investit des millions, autant que ça serve au minimum de monde possible hein….soupir)

Vous ajoutez donc 5€ en plein tarif pour avoir quoi? Ben ce à quoi est sensée servir une exposition dont vous avez payé le droit d’entrée : vous apprendre des choses! Notez que si vous voulez aller apprendre des choses sur le thème de l’exposition vous pouvez toujours faire un tour à la médiathèque du musée APRES l’expo, c’est gratos, mais attention hein PENDANT l’expo, les information audios sont payantes! (mais gratuites lorsqu’elles sont imprimées sur les petits guides en papier…) Qui comprend la logique?

Je prends cette exemple éclatant, mais c’est le cas dans beaucoup de musée de faire payer les audioguides…(ok pas tous, je sais)

Bon en même temps si on fait un effort on peut comprendre : le coût d’entretien des audioguides, le salaire de la personne qui les distribue…(en faisant un gros effort hein). Mais là où ça devient carrément n’importe quoi c’est quand les musées ne font pas payer la location de l’audioguide mais le fichier mp3 de la visite audioguidée!

Un exemple? facile: les expositions du Grand Palais : 3€ le fichier mp3 du podcast de la visite! on croit rêver! Là qui m’explique l’argument? (c’est le salaire de la personne qui l’a mis en ligne? pfffff c’est n’importe quoi). Moralité : on peut toujours se targuer de médiation, tant que cette situation perdurera ça me semblera ridicule.

Bon pour finir sur une note positive qui n’a rien à voir avec les musées, mais avec « la médiation sonore », (j’aime l’idée) connaissez vous le travail de Soundwalk, éditeur d’audio guides urbains payants mais de grande qualité? Une actrice vous raconte une histoire au creux de l’oreille en vous guidant à travers un quartier qu’elle vous raconte en détail…Rien de tel pour découvir une grande ville de manière ludique et originale. Pour Paris, souvent ya même des digicodes pour rentrer dans les petites cours…un vrai régal! Voilà une idée de cadeau sympa pour Noël non?

Autre initiative cette fois gratuite : sur ce site Cityzeum vous pouvez télécharger des audioguides sur plein de sujets et de lieux, en créer et les partager

A quand des audioguides littéraires en bibliothèques? 🙂

Quitter la version mobile