Cactus Acide : un nouveau site dédié à la culture de l’information et l’éducation aux médias

cactus1.jpg

Olivier Le Deuff, auteur du Guide des égarés vient de lancer un nouveau site! Belle initiative sur un sujet d’importance. Documentalistes, professeurs, professionnels de la documentation ou internautes intéressés par le sujet, sentez vous concernés, participez! Rejoignez le team des “cactacés”!

Cactus acide– critique des actus/ Analyse, Culture de l’Information, Didactique et éducation aux médias est un site ambitieux qui repose sur une architecture de blog fonctionnant sous wordpress. Le but est de :

– proposer des informations concernant l’actualité notamment autour d’une sélection d’univers netvibes constitués par des enseignants et notamment des professeurs-documentalistes.
– de proposer des cours en ligne, de la méthodologie concernant l’éducation à l’information et aux médias. Cactus acide travaille ainsi dans le prolongement du Clemi, acteur incontournable de toutes ces questions.
– de permettre de diffuser des travaux d’élèves pouvant rentrer dans ce cadre.
– d’accueillir des réflexions théoriques concernant la culture de l’information et l’éducation aux médias

Le projet se veut collaboratif et je cherche des collaborateurs pour constituer un comité de rédaction autour de l’éducation à l’information et aux médias, donc si vous avez des réflexions, des pistes pédagogiques, des informations à transmettre, n’hésitez pas. Vous pouvez aussi devenir rédacteur à part entière avec un code. Je vais pour ma part certainement m’en servir avec mes élèves pour alimenter la rubrique : le petit cactus : le journal des élèves. Si ces thématiques vous intéressent et que vous pouvez apporter votre pierre à l’édifice, vous êtes les bienvenus. Les étudiants et les personnes préparant notamment le capes de documentation peuvent rejoindre le team des “cactacés”.

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

1 réponse

  1. marlene dit :

    Et puis quel nom original… ça me rappelle quelquechose … ?
    😉