Une bibliothèque dédiée aux sex-toys!


capture32.png

ça se passe aux Etats-unis, ça va sûrement choquer certains d’entre-vous, mais la première bibliothèque entièrement dédiée aux sex-toys vient de voir le jour...l’info vient de cet article du daily news. Il est précisé que ce concept est né de l’envie d’une bibliothécaire de faire découvrir de nouvelles pratiques sexuelles et surtout d’aider les usagers à s’y retrouver parmi tous ces « jouets ». L’article précise aussi que les bibliothécaires sont tous volontaires mais n’ont pas souhaité diffuser leurs noms dans le journal…(et on les comprend). Voici un extrait de l’interview de la fondatrice (c’est moi qui traduit):

J’ai vécu 8 ans à Londres, où l’utilisation et l’achat de jouets coquins fait plus ou moins partie du quotidien. En effet, les rues commerçantes ont toutes leur magasin de produits érotiques destinés aux femmes, juxtaposés à des marques plus
traditionnelles telles que Marks & Spencers ou H&M. En revenant vivre aux Etats-Unis, la différence d’accessibilité entre ces deux pays était frappante, et la demande réelle puisque des amies me demandaient régulièrement de leur ramener des vibromasseurs « rabbits » de mes périples londoniens. En étudiant le marché de plus près, il m’est apparu clairement que beaucoup de choses restaient à faire dans ce domaine. C’est pourquoi j’ai voulu créer un lieu dédié au plaisir. Mais en même temps j’ai trouvé utile de me servir de ma propre expérience de bibliothécaire. Alors j’ai crée ce nouveau concept de Bibliothèque dédiée aux sextoys. Le succès a été immédiat! (…)

Oui oui je me pose la question aussi : quelles sont les règles de prêts? Et l’hygiène dans tout ça? Malheureusement, rien n’est précisé dans l’article…En tout cas, je trouve que l’idée est vraiment intéressante, à l’heure où il faut populariser les bibliothèques.

capture31.png

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

11 réponses

  1. Est-ce que ça s’appelle encore une bibliothèque ?

    On devrait peut-être parler de poissonnerie ;-).

  2. sylvain dit :

    Très bon concept, à méditer ….
    Au fait quel jour on est ?

  3. Rincevent dit :

    Hum… Un peu trop gros celui-là (non je parle pas d’un exemplaire de la bibliothèque évoquée ^^). Mais c’est pas mal, j’aime bien !

  4. Dévé dit :

    Merci,
    voilà qui change d’air quand on fait de la veille…documentaire
    merry goldfish

  5. Flore dit :

    Très joli poisson ^-^

  6. merci à tous, je transmettrai vos remarques à la fondatrice de cette drôle de bibliothèque… 😉

  7. Mercure dit :

    heu, une Wii, c’est bien un sex toy ?

  8. ben tout dépend ce qu’on en fait…(de la wiimote en fait)

  9. Laurent dit :

    Pour l’an prochain je suggère le concept de prêt de nourriture, avec un classement différent pour les ingrédients et les plats cuisinés, bien sûr.

  10. biblioroots dit :

    concept inventé avec mon frère lors de partie de wiii endiablées :

    wiix le jeu de wii interdit aux moins de 18 qui simule l’acte loooooooool !!!!!!!!!

    un peu ds le même délire que votre wiimote sex toy !!!