Comment rendre sa bibliothèque accessible dans Google maps?

closeCet article a été publié il y a 5 ans 10 mois 5 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

C’est dans le Bibliobuzz de ce mois-ci mais je le relaie quand même. Il suffit pour être référencer par Google de… lui donner des infos! (dingue non ;-)) Mine de rien, c’est une superbe idée qu’a eu Risu et qu’il explique dans ce billet! Comme quoi les idées les plus simples sont souvent les meilleures! (C’est rigolo d’ailleurs, quand j’étais étudiant, Yves Alix dans son cours sur l’accueil en Bibliothèque nous conseillait d’inscrire nos bibliothèques dans les pages jaunes…même idée, mais il s’est passé une révolution numérique entre temps)

Petit truc tout bête pour disséminer et référencer sa bibliothèque : l’enregistrer dans Google Local Business Center. Ça permet ensuite d’avoir une Google Map qui géolocalise sa bibliothèque dans les résultats de Google.

Vous pouvez aussi faire d’une pierre deux coups et en profiter pour inscrire votre bibliothèque sur la carte des Bibliothèques 2.0, heureuse initiative de Cécile! Vous retrouverez cette carte dans la colonne de droite de mon blog.

Je profite de ce petit billet pour annoncer à mon tour que vous pourrez retrouver des biblioblogueurs au Congrès de l’ABF de Reims (je n’y serai pas, pour cause de Bookcamp) Voilà plus d’infos publiées sur le blog de notre Desperate préférée :

Si pour vous un wiki est un animal en voie de disparition, si vous souhaitez lire vos mails, ou si vous avez tout simplement envie de discuter web 2.0 : n’hésitez pas, venez-nous voir ! (stand B01) Pour ceux qui ne pourront faire le déplacement ou ceux qui souhaiteraient commenter les interventions du congrès, le groupe de travail a mis en place un blog : l’ABFblog Et cerise sur le gateau il y a même un twitter créé spécialement pour l’occasion !

Related Posts with Thumbnails
Auteur : Silvae (1100 Posts)

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

Author Info

If you enjoyed this post, make sure you subscribe to my RSS feed!

This work, unless otherwise expressly stated, is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 France License.

Tags:

About Silvère Mercier

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.
  • Sofiène

    Ouaip, j’ai fais ça à la BU de Metz, c’est assez simple une fois qu’on a un compte google… mais attention, la procédure de validation des sites est un peu lourde puisqu’elle se fait soit par tel portable (marche quand ça veux) soit par l’envoi d’une carte sous un mois avec un code à activer dans le local Business center. En outre, la gestion des différents numéros de tel, fax, site web ne marche pas à chaque coup (un seul numéro s’affiche pour les différents sites).
    Mais c’est vrai que c’est pratique, surtout qu’en principe on peut indiquer sur sa fiche des choses comme un lien-itinéraire de bus sur le site de l’organisme de transmorts en commun. On commence à avoir du mal à se passer de google…

  • Pingback: Ils parlent de nous… « Le Congrès de l’ABF 2008 en direct