Mettre en place une politique documentaire (2.0) en bibliothèque de lecture publique

Depuis quelques temps déjà, Elisabeth Bourdet et moi-même animons des stages de politique documentaire. Généralement pour le CNFPT, nous enseignons aux stagiaires à appréhender la bibliothèque comme un outil de politique publique, à analyser la bibliothèque dans son environnement, à formaliser ses choix, à construire une collection, à la gérer, et à en assurer une fonction de plus en plus importante aujourd’hui : la médiation, notamment numérique.

Je rends ici hommage à Elisabeth Bourdet, directrice de la bibliothèque municipale de Chaville (92) et formatrice expérimentée en poldoc qui a bien voulu me faire confiance pour devenir son partenaire privilégié (et m’initier en douceur à l’activité de formateur) sur un contenu qu’elle a d’abord élaboré et testé, auquel je m’efforce d’apporter une valeur ajoutée, notamment avec ma propre expérience en politique documentaire et sur les questions numériques (d’où le 2.0 dans le titre). En tout cas, animer une formation à 2 est un exercice très enrichissant, moins stressant et plus dynamique, notamment lors des nombreux TD.

Je suis convaincu que mettre en œuvre des politiques documentaires bien au delà d’un travail de gestion des acquisitions est un processus d’ensemble : un projet de service qui concerne tous les aspects de la gestion du projet-bibliothèque (comme le rappelle d’ailleurs Bertrand Calenge dans son dernier livre). J’ai déjà eu l’occasion de le dire ici, il reste essentiel que les politiques documentaires soient mises en oeuvre aujourd’hui, pour au moins 5 raisons.

Je vous livre donc le support d’intervention qui m’a servi à Nantes grâce à Slideshare (exceptionnellement, j’étais seul formateur) pour un stage de 4 jours en juin 2008. Attention, le fichier est assez volumineux puisqu’il comporte plus de 300 slides, correspondant à 4 fois 6 heures de formation, vous pouvez télécharger le fichier directement depuis slideshare. Vous pouvez aussi télécharger ici en fichier compressé les documents complémentaires que nous distribuons aux stagiaires, il s’agit d’articles de référence et de supports de TD.

Ce support est publié sous licence creative commons avec des droits spécifiques. Si vous connaissez déjà mes supports de formation vous n’apprendrez pas grand chose de plus, mais il me semble très important de resituer les réflexions sur le numérique dans les bibliothèques dans un contexte de politique documentaire (en tout cas moi, j’ai toujours ça en tête). Nous avons choisi de publier ce support pour inciter d’une part à mettre en oeuvre des politiques documentaires, mais aussi parce que nous manquons en France de formateurs dans ce domaine. Attention, il s’agit d’un contenu qui va évoluer, comme toujours : un work in progress. Vos réactions sont les bienvenues! Attention, il vaut mieux télécharger le fichier sur slideshare pour le visionner sur powerpoint, parce que sur slideshare certains effets désactivés masquent de l’information; 🙁

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris.

Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance.

Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel

Les billets que j’écris et ma veille n’engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

20 réponses

  1. Jah Bib dit :

    merci pour ce diapo !!!

    très bonne initiative !!!

  2. cathe dit :

    Ravie d’avoir indirectement des nouvelles d’Elisabeth, collègue et (néanmoins) amie que je vois moins depuis qu’elle a quitté les Yvelines pour les Hauts de Seine… 😉 Et je vais regarder avec attention ton support de cours !

  3. cathe dit :

    P.S. : Chaville c’est dans le 92 …

  4. oups, je modifie, merci!

  5. Miss Milly dit :

    Merci pour ce support! Cela m’est bien utile, juste avant de me jeter à l’eau à mon tour!
    Je suis moi-aussi convaincue du fait qu’une politique documentaire va bien au-delà de la gestion des collections. Une politique documentaire touche à bien d’autres aspects, y compris organisationnels. On touche aussi à l’identité même des bibliothécaires, qui ne sont pas toujours prêts à remettre en cause leur façon de travailler. Une politique documentaire représente bien plus que des outils, c’est presque une philosophie! Cela explique peut-être aussi le nombre, finalement assez restreint, de bibliothèques qui décident de sauter le pas. Peut-être faudra-t-il un renouvellement complet de génération avant d’arriver à une généralisation de cette manière de procéder…

  6. Castro Carmen dit :

    à analyser la bibliothèque dans air jordan femme son environnement

  7. en plus dit :

    Yvelines pour les Hauts de Seine auquel je nike blazer pas cher m’efforce d’apporter une valeur ajoutée

  8. petite bibliothèque dit :

    Si vous connaissez déjà mes supports de formation vous n’apprendrez air jordan femme pas grand chose de plus

  9. politique documentaire dit :

    Nous avons choisi de publier ce support pour inciter d’une air max 90 part à mettre en oeuvre des politiques documentaires

  10. d’un ouvrage en dit :

    Vu que ces sites sont mis en oeuvre par des équipes municipales, il me semble important que nike shox ces télé-services puissent instaurer, dans le meilleur des cas

  11. Un bravo sans réserve au concepteur du site de la bibliothèque de Saint-Herblain.Chaussures Jordan Homme. Grâce à ce nouvel indice je progresse !

  12. thehorde dit :

    Une politique documentaire touche à bien d’autres aspects, http://www.thehorde.fr y compris organisationnels.

  13. dadicar dit :

    All you have to do is http://www.dadicar.fr/Nike-Tn-Requin-Pas-Cher-s1959.html apply the gel twice a day to your nails.

  14. It is nice to throw in one or two general compliments on physical appearance. « Your eyes look beautiful in this light » and http://www.lagarenne-dulac.fr/timberland-pas-cher-soldes-timberland-rouge.html
    « you look radiant tonight » are very nice.

  15. A resume title sets the tone for the http://www.lavilledesamoureux.fr/jordanpascher/nike-air-max-pas-cher-chine/ entire resume and should contain a keyword that is critical to the job you seek.

  16. oct-ophtalmo dit :

    This nonetheless does not http://www.oct-ophtalmo.fr suggest that you use an excessive ensemble. For example, if you pick brilliant leggings you are able to complement the appearance with neutral colours like black or grey.

  17. conliypdlm dit :

    Mettre en place une politique documentaire (2.0) en bibliothèque de lecture publique –
    [url=http://www.g8zfn4yz1vg367lm2o854z47h677lny2s.org/]uconliypdlm[/url]
    conliypdlm http://www.g8zfn4yz1vg367lm2o854z47h677lny2s.org/
    aconliypdlm

  1. 15 juillet 2008

    […] bibliobsessionel Mettre en place une politique documentaire (2.0) en bibliothèque de lecture publique juil […]

  2. 26 novembre 2009

    […] déjà eu cette expérience de co-animation il y a quelques années pour des stages sur les politiques documentaires (Merci Elisabeth de m’y avoir initié !). Ce dispositif permet un meilleur encadrement des […]

  3. 22 septembre 2012

    […] Les années 90 ont vu la consécration de la notion de collection à travers celle de politique documentaire. J’ai fait partie de ce “mouvement” (j’étais même dans feu le groupe poldoc) et je me suis beaucoup intéressé aux questions de politiques documentaire. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *