Proposition : des lettres d’e-veille au réveil

Attention : mise à jour : les lettres d’e-veille ont été remplacée par le Bouillon des bibliobsédés !

Ces derniers temps j’ai pas mal fait évoluer mes pratiques de veille, notamment du fait mes activités liées à la « documentation professionnelle » dans le réseau de médiathèques qui m’emploie. J’ai notamment proposé à mes collègues 3 lettres d’information de veille, ciblées. Oui vous avez bien entendu : des lettres d’information, des emails, et non pas des fils RSS! (même si j’en propose aussi hein).

La lettre d’information m’était devenue ringarde avec l’émergence des fils RSS mais je pense maintenant qu’elle est en fait bien adaptée à un objectif simple : s’informer efficacement, rapidement et régulièrement de manière intégrée aux pratiques quotidiennes, c’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles perdurent nos bien aimées Biblio-fr (15 000 abonnés rappelons-le) et consorts. La « lettre d’info » présente aussi l’avantage d’être pré-ciblée et évite l’effet « mur d’information » que peut devenir un agrégateur trop bien plein…et puis il faut dire qu’elle ne remplace pas le fil RSS, elle correspond juste à un autre moyen d’accéder à l’information (par exemple 44 personnes reçoivent les mises à jour de bibliobsession par email, ce qui reste néanmoins assez faible par rapport à la fréquentation quotidienne du blog)

En effet, si les bibliothécaires se tiennent généralement au courant de l’actualité du secteur de l’information/documentation/bibliothèques via les outils généralistes que nous avons (biblio-fr et Livres-Hebdo notamment) il me semble important de constater que chacun ne va pas prendre le temps de répertorier toutes les sources nécessaires à une veille spécifique au domaine de l’information documentation ni alimenter et suivre un agrégateur de la biblioblogosphère. Il n’a d’ailleurs pas à le faire puisque c’est le rôle du responsable de la documentation professionnelle de chaque établissement (quand il existe).

Il s’agit donc de construire des outils de diffusion d’informations vers un public spécifique, de manière efficace par rapport aux pratiques existantes. C’est le sens que la proposition que j’avais fait de l’univers Netvibes : la bibliosphère du bibliobsédé où l’on peut se rendre dans rien configurer et faire son choix parmi les sources. Mais en réalité, cet outil peut sembler compliquer à appréhender, tant les sources sont nombreuses, surtout quand on est peu habitué à gérer beaucoup d’informations en peu de temps…(la fréquentation de la bibliopshère est en moyenne de 40 visiteurs uniques par jour, ce qui n’est pas si mal pour ce type de site)

J’ai également constaté que la mise en place d’une activité de veille documentaire régulière dépend étroitement du positionnement de l’acquéreur du domaine (est-il conscient et actif dans son rôle de gestionnaire d’une collection et de tout ce que cela implique?), ce qui nous ramène tout droit à la nécessité de mettre en œuvre des politiques documentaires concertées et coordonnées.

Je suis donc revenu à la lettre d’information : elle permet de diffuser facilement le « best-of » des informations de notre secteur, surtout pour des gens qui n’utilisent pas (encore) un agrégateur, mais aussi pour ceux qui l’utilisent dans leur veille de suivi des parutions et de l’actualité dans un domaine documentaire. Ainsi, le positionnement du responsable de la documentation professionnelle s’assimile naturellement à une mission traditionnelle de documentation pour un public très ciblé : les bibliothécaires (ou ses collègues dans un établissement). D’autres moyens de mutualisation et de diffusion des l’information existent comme le blog Bambou que je présentais il y a quelques jours et qui ajoute une dimension participative à l’effort de veille documentaire.

Mais pour l’instant, je vous propose donc ce que j’ai déjà proposé à mes collègues : l’inscription à 3 lettres d’informations au choix. Je les ai intitulé les lettres d’e-veille parce qu’elle vous parviendront chaque matin… J’ai utilisé l’excellente fonction de feedburner qui permet d’ajouter des fonctionnalités à n’importe quel fil RSS, dont celle de le transformer en lettre d’information entièrement configurable. Les fils RSS que j’ai entré dans feedburner proviennent de 2 outils : ma liste de partage issue de Google Reader (que vous retrouvez dans la bibliosphère et dans la colonne de droite de ce blog) et les fils RSS associés à deux tags spécifiques, en accord avec moi-même, dans Del.icio.us, correspondant à des infos dans les domaines de la musique numérique et du cinéma numérique. (voir précisions ci-dessous).

Pour vous inscrire à ces lettres, entrez votre adresse mail ci-dessous et cliquez sur le bouton « subscribe » pour recevoir votre lettre du matin sur les thèmes suivants : (ensuite, laissez vous guider!)

Veille « monde du livre »

fréquence : un mail par jour

Il s’agit d’informations complémentaires à biblio-fr autour du monde du livre et des actualités liées aux bibliothèques, aux librairies, à l’édition, au journalisme et aux médias à l’heure du numérique. (sources issues de : http://www.netvibes.com/bibliobsession)

Entrez votre adresse email:

Sinon vous pouvez toujours aller sur cette page ou suivre les mises à jour par fil RSS

***

Veille « musique numérique »

fréquence : un mail de temps en temps en fonction de l’actualité

Il s’agit d’informations liées à l’actualité des bibliothèques, mais surtout des industries culturelles et des médias dans le domaine de la musique.

Entrez votre adresse email:

Sinon vous pouvez toujours aller sur cette page ou suivre les mises à jour par fil RSS

***
Veille « cinéma numérique »
fréquence : un mail de temps en temps en fonction de l’actualité
Il s’agit d’informations liées à l’actualité des bibliothèques, mais surtout des industries culturelles et des médias dans le domaine du cinéma.
Entrez votre adresse email:

Sinon vous pouvez toujours aller sur cette page ou suivre les mises à jour par fil RSS


Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

11 réponses

  1. liberlibri dit :

    L’idée me paraît excellente mais une fréquence quotidienne, ce n’est pas un peu élevé (surtout par rapport à la densité de ces lettres) ?

  2. ben en fait c’est une veille quotidienne, donc c’est en fonction de mon agrégateur…mais c’est vrai que si c’est trop dense, les gens lirons pas. Je vais donc radicaliser la sélection. 🙂 Merci pour ce retour en tout cas.

  3. M-A dit :

    Excellent, je suis abonnée à cinéma numérique et monde du livre. Déjà j’ai trouvé une précieuse information pour une collègue dans l’un des envois !

    Par contre, c’est vrai que quotidien ça charge un peu les boites aux lettres, même si ça permet une meilleure réactivité…

    Merci pour ce partage de ton travail !

  4. @ M-A :Bonjour, merci pour ce retour, je ferai bientôt un petit sondage pour en savoir plus sur l’usage des ces lettres et adapter le rythme en fonction.

  5. Xavier Galaup dit :

    Bonne idée!

    Dans le même esprit, je pense proposer une e-lettre en interne comme synthèse de ma veille pour infuser et garder en éveil les collègues sur les évolutions du web + de notre métier.

  1. 22 juillet 2008

    […] proposé il y a quelques temps un nouveau service intitulé des lettres d’e-veille au réveil, pour faire partager le fruit de ma veille thématique à ceux d’entre vous qui le […]

  2. 31 juillet 2008

    […] Je rappelle a ceux qui n’étaient pas là au mois de juillet que je propose depuis peu des lettres de e-veille. Elles sont normalement quotidiennes mais à partir de début août elle seront…plus […]

  3. 25 août 2008

    […] propose depuis juillet 2008 3 lettres “d’e-veille”. Il s’agit de vous faire partager ma veille quotidienne par l’envoi d’une […]

  4. 22 septembre 2008

    […] le lancement du Bouillon du Bibliobsédé qui vient des 3 “lettres d’e-veille” officiellement fusionnées fin août dernier pour devenir le Bouillon, vous êtes  255 […]

  5. 24 septembre 2010

    […] un peu plus de 2 ans, je lançais des lettres d’e-veille, première version de ce qui devait devenir très vite le Bouillon du Bibliobsédé, puis le 29 […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.