Les lettres d’e-veille évoluent pour devenir : « le Bouillon du Bibliobsédé »!

Attention, le bouillon du Bibliobsédé a évolué vers une forme collaborative. Ce qui suit est donc obsolète, rendez-vous ici !

Je propose depuis juillet 2008 3 lettres « d’e-veille ». Il s’agit de vous faire partager ma veille quotidienne par l’envoi d’une sélection de billets de blogs ou d’articles appartenant aux thèmes qui sont détaillés ci-dessous.

La version 1.0 a vécu, je vais revoir ce service qui a quelques semaines et vous proposer une seule lettre, désormais. Pourquoi? Les (maigres) résultats de la rapide enquête que je vous livre ci-dessous et le nombre d’abonnés qui ne décolle pas pour les lettres « musique numérique » et « cinéma numérique » (alors que la lettre « monde du livre connaît un certain succès : plus de 200 abonnés à la lettre et au fil RSS) m’incitent à fusionner toutes les lettres en une seule.

Le volume des informations proposées pour le cinéma et la musique n’est pas très important et rend possible cette fusion. Je ne vous cache pas que c’est aussi plus simple à gérer pour moi 🙂. En outre, il ne sert à rien de cloisonner le cinéma et la musique, d’autant que j’ai toujours pensé qu’il fallait limiter le nombre de bidules devant le « thécaire », au profit du seul du vrai de l’unique, éternel et polyvalent BIBLIOTHECAIRE. Ce cloisonnement a d’ailleurs été très justement critiqué par François Bon dont je respecte infiniment l’avis et qui en plus apprécie ce travail.

Une seule lettre quotidienne donc, mais élargie aux thèmes suivants :

Je vous proposerai également régulièrement des informations en anglais (mais pas trop), car il me semble essentiel de garder un œil sur la biblioblogosphère anglophone. Désolé pour les non-anglophone, j’essaierai de synthétiser le contenu des billets proposés lorsque c’est possible dans les notes.

Du coup, il n’est plus possible de garder l’appellation « monde du livre… » j’ai donc opté pour un terme moins restrictif et plus rigolo « le Bouillon du Bibliobsédé ». (Notez cette subtile consonance en B 😉. Le bouillon sera donc servi chaud tous les jours. Et puis j’aime bien l’idée du bouillon, ça fait à la fois bouillonnement et potion magique!

Autre nouveauté : comme je passe désormais par Friendfeed, dont je crois avoir enfin trouvé l’utilité, il est possible de commenter les articles que je propose directement dans l’espace public « Bouillon du bibliobsédé » de friendfeed (et j’essaierai de répondre aux commentaires).

Côté technique, le bouillon est en fait l’agrégation du fil rss généré directement depuis mon agrégateur Google reader. Ainsi lorsque je partage une info dans Google reader, (je peux y ajouter un commentaire éventuellement), le lien vers l’article est automatiquement envoyé vers Friendfeed, qui ajoute la possibilité, pour vous, de commenter les infos. C’est en fait le fil RSS de l’espace public (=room) que j’ai crée sur Friendfeed qui génère la lettre d’info nouvelle version, que je ne gère désormais avec Feedblitz, lui-même mouliné depuis feedburner… (ok c’est un peu complexe mais ça marche et ça permet d’avoir des statistiques précises sur le service)

Très concrètement ceux d’entre vous qui sont abonnés aux lettres « musique numérique » et « cinéma numérique » vont recevoir un mail qui leur permettra d’être informé de la disparition de ces lettres et de s’abonner au Bouillon, s’ils le souhaitent. De toute façon, comme je n’alimenterai plus les lettres musique et cinéma, les abonnés ne recevront plus de mails.

Pour résumer :

Powered by FeedBlitz

  • Si vous êtes déjà abonné à la lettre « monde du livre » (qui devient le Bouillon), vous allez recevoir un email vous invitant à confirmer votre inscription au Bouillon.
  • Si vous voulez consulter le Bouillon sur une page web c’est là
  • Si vous êtes déjà abonné au fil RSS de feu la lettre « monde du livre », ne changez rien, le fil rss est redirigé, vous êtes déjà abonnés au Bouillon!
  • Si vous voulez vous abonner au fil rss du Bouillon c’est ici
  • Si le volume d’information de la lettre vous semble trop important, d’abord vous pouvez vous désabonner très facilement, un lien figure en bas de chaque lettre. Ensuite, c’est peut-être que le mode de consultation de ce service n’est pas adapté. C’est bien pour ça que vous avez accès à une page web que vous pouvez consulter quand bon vous semble et à un fil RSS. Ces moyens peuvent éviter de recevoir tous les jours une lettre que l’on a pas toujours le temps de lire et plutôt aller soit même chercher les informations quand on a du temps. C’est à chacun de voir! Enfin, vous pouvez aussi consulter les derniers articles sélectionnés directement dans mon blog (colonne de droite) ou enfin dans la Bibliosphère.

    Pfiou, si avec tout ça j’arrive pas à a apporter ma petite contribution au biblio-schmilblick…

    Quitter la version mobile