Librarian in the 80’s : un clip… éclectique !

Séquence nostalgie pour ceux qui ont connu les années 1980’s ! Dans ce clip sorti de nulle part et complètement improbable, vous croiserez en 4 minutes, un chimpanzé usager, une bibliothécaire blonde à lunette, un chanteur préado ridicule, un tiroir de fiche cartonnées qui s’envolent et un clavier sur la banque de prêt… bref que du bonheur !

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

4 réponses

  1. Aurélie dit :

    Un beau concentré des années 80, c’est un véritable désastre ! Il faut montrer ce clip à tous les enfants et leur faire passer le message : plus jamais ça ! Personne ne mérite de porter des fuseaux fushia (ni d’écouter pareille daube), même en étant puni.

  2. Fragar dit :

    Souvenirs, souvenirs… on en a vu des bien pires à la même époque, mais ce clip est assez gratiné tout de même. Quant à l’image des bibliothèques… en 85 je ne sais pas comment c’était en Angleterre mais en France ce n’était parfois pas si loin de ce qui est montré (pas les chanteurs…, les lecteurs et les bibs).

    Pour ce qui est de la musique, Tears for Fears ce n’est pas n’importe quel groupe quand même ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Tears_for_Fears ) et si on fait abstraction de l’orchestration très 80′, c’est pas mal foutu je trouve. La chanson est tirée de l’album Songs from the Big Chair, vendu à plus de 10 millions d’exemplaires…
    (http://fr.wikipedia.org/wiki/Songs_from_the_Big_Chair )

  3. @ Fragar : ben oui je sais bien que c’est tears for fears, c’est le clip qui est sorti de nulle part, pas le groupe… 🙂

  4. nicekrol dit :

    La bibliothécaire c’est Rebbeca de Mornay, si si … Actrice de son état (La Main sur le berceau par exemple) et ccessoirement la compagne de Leonard Cohen.
    Sinon, je suis pas contre le troi à cordres sur la mezzanine si j’en avais une à la bibliothèque.