Le nouveau site de la BU de Metz Intègre Google recherche de livres

J’ai souvent évoqué ici la dissémination pour inciter les bibliothécaires à prendre conscience de l’importance de sortir de leur catalogue pour diffuser leur données et proposer des services là où les usagers sont.

Mais un point très important à prendre en compte également est  l’enrichissement des données à l’intérieur même du catalogue : en clair il s’agit d’offrir au lecteur le plus d’information possible sur un titre, au delà de sa description bibliographique.

La BU de Metz vient de lancer un nouveau site web qui utilise de manière remarquablement efficace les ressources de google recherche de livres. Une recherche sur un titre fait apparaitre un icône « Google plus d’info sur l’ouvrage » qui mène tout droit vers la page de google où l’ont trouve la première de couverture + l’extrait du livre + des liens pour se le procurer.

Techniquement, cela fonctionne à partir de l’ISBN du livre (un nombre magique), identifiants capable aujourd’hui de constituer « un pont » entre deux bases de données, même si la question de son efficacité se pose.

Voyez plutôt et surtout faites le test !

metz

Je trouve cette fonction très efficace, surtout si l’on prend en compte le fait que Google va proposer, d’abord aux USA puis pour les Bibliothèques francophones (on peut le penser) des accès (payants pour les universités) à l’intégralité des textes des ouvrages en marchant délibérément sur les plates bandes des éditeurs de bases de données,  comme l’explique très bien Olivier dans Affordance.

Cette fonctionnalité est donc susceptible de transformer un catalogue bibliographique sec en véritable outil de reccherche, au moyen de ces liens profonds. Bravo à toute l’équipe ! (et merci à Sofiène pour l’info)

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

9 réponses

  1. Frédéric dit :

    Fonctionnalité également disponible dans l’OPAC Koha. Exemple :

    http://biblas.college-de-france.fr/cgi-bin/koha/opac-detail.pl?biblionumber=41934

    En cliquant sur la page de couverture du livre, on arrive sur GoogleBook. Notez que le service de fourniture du livre utilise un système de géolocalisation. Au moyen de l’adresse IP du navigateur web, Google détermine le lieu d’où la demande est émise et propose une liste de librairies en conséquence : apparaît une librairie proche de chez soi.

  2. @ Frédéric : Chouette fonction, merci pour l’info ! Si je peux me permettre, la fonctionnalité mériterait d’être mieux mise en évidence dans l’interface, car si l’on ne sait pas qu’il faut cliquer sur l’image…

    Au fait : est-ce que la première de couverture est en provenance de google recherche de livre aussi ?

  3. Frédéric dit :

    Oui, la page de couverture vient de Google. L’inconvénient de GoogleBook pour les bibliothèques françaises est que les ressources disponibles sont surtout anglo-saxonnes. Mais ça s’améliore, comme on sait. Intéressant dès maintenant pour des bibliothèques de recherche ou toute bibliothèque ayant un fonds non franco-centré…

    L’interface mériterait en effet d’être améliorée. Les projets dans les tuyaux koha visent à fusionner les services de fourniture de données enrichies : Amazon, GoogleBook, LibraryThing (Electre demain…). Il conviendrait également d’afficher en clair l’origine de l’information, par exemple : Source Amazon ou Source Google et, de là, d’un clic, arriver sur le site de Google ou celui d’Amazon.

  4. Sof dit :

    La question que je me pose est le côté pervers possible de la fonctionnalité des vignettes: l’usager, comme tout être humain, ne va-t’il pas plus facilement cliquer sur un titre porteur d’une vignette, sans vérifier la date ou la pertinence des autres propositions? En outre, les dernières sorties ne sont pas encore disponibles dans les banques d’image d’Amazon, Google ou autre… les nouveautés à l’OPAC ne proposeront donc pas vignettes et seront moins cliquées…
    Des retours d’expérience?

  5. dbourrion dit :

    Comme je le twittais tantôt, cette fonctionnalité est dans l’OPAC de la Bu d’Angers depuis juin 2008 (j’en parlais là : http://detoutsurrien.wordpress.com/2008/06/06/aleph-et-google-books-sont-dans-un-bateau/ ) ; et est activée sur le site, pour les nouveautés (j’en parlais là : http://detoutsurrien.wordpress.com/2008/06/09/google-books-feuilleter-nos-nouveautes/ )
    La leçon, c’est qu’il ne faut pas bloguer en juin, tout passe inaperçu 😉

  6. PascalK dit :

    Salut,
    Nous aussi on a ca. C’est franchement hyper simple. Le pb, à mon avis, c le choix que fait Metz de le mettre en énorme, dès l’affichage des résultats alors qu’à95% des cas, le rebond foire car l’offre francaise de google est tres tres limitée. Si par hasard, le rebond donne qq chose, la fiche Google Book search, est très pauvre et n’offre pas gd chose.
    Cela dit, je pense que ca va aller s’améliorant ; mais je suis sûr qu’aujourd’hui: c’est pas mûr.

  7. knkncghbnq dit :

    Le nouveau site de la BU de Metz Intègre Google recherche de livres –
    [url=http://www.gt50kmro610948z5838xvs914xxka1iis.org/]uknkncghbnq[/url]
    aknkncghbnq
    knkncghbnq http://www.gt50kmro610948z5838xvs914xxka1iis.org/

  1. 28 janvier 2009

    […] Bibliobsession 2.0 » Le nouveau site de la BU de Metz Intègre Google recherche de livres (tags: google opac catalogue images books links numerisation amazon webservice bibliothèques library) […]

  2. 23 mai 2009

    […] SCD de Metz (que l’on connaissait déjà pour proposer des rebonds vers google depuis l’OPAC) propose quelques tutoriels qui montrent comment se servir des services en ligne de la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.