Comment Wikipédia permet d’améliorer le fichier des autorités auteurs de la BN Allemande

wikipediaJ’ai évoqué il y a quelques temps un article de Patrick Danowski qui signalait la problématique du respect du domaine public pour les documents numérisés par les bibliothèques nationales. Cette question complexe du domaine public renvoie à la publicité des données produites par les organismes publics.

Spontanément, on peut ne pas voir très clairement à quoi une mise à disposition de données bibliographiques peut bien servir. Et pourtant… Voici un exemple très intéressant figurant dans le document proposé au dernier Congrès  2007 de l’IFLA à Durban en Afrique du Sud, par le même Patrick Danowski qui travaille à la bibliothèque Nationale Allemande et qui est également un des responsables Comité allemand wikimédia.

Le texte est intitulé Bibliothèque 2.0 et contenu produit par l’usager Que peuvent faire les usagers pour nous ? Il est traduit par Pierre Tribhou de Bibliothèque Inguimbertine à Carpentras.

Un petit point s’impose pour faciliter la compréhension de ce qui va suivre pour les non-initiés. La Bnf met à disposition des professionnels les fichiers d’autorité auteur (entre autres).

Un fichier d’autorité est établi pour :

  • normaliser la forme des points d’accès noms de personnes, collectivités, titres uniformes textuels et musicaux des notices bibliographiques,
  • retrouver toute la production d’un auteur ou toutes les éditions d’une même œuvre quelle que soit la forme du nom ou la variante apparaissant sur les documents,
  • identifier sans ambiguïté l’entité.

Un fichier d’autorité est bien plus qu’une liste de vedettes, qu’un index normalisé ou un thésaurus ; il est constitué de notices ayant un contenu.

Dans un fichier d’autorité, toutes les entrées d’index orientent vers des notices d’autorité :

  • des formes retenues, parallèles, rejetées, associées recensent les différentes formes du nom de la personne, de la collectivité ou du titre de l’œuvre figurant sur les documents ; quelle que soit la clé de recherche dont il se sert, l’utilisateur est automatiquement orienté vers la notice d’autorité consacrée à l’entité qui l’intéresse ;
  • des notes d’information et de source qui permettent :
    • d’identifier l’entité décrite dans la notice,
    • de justifier la forme retenue en vedette,
    • d’expliquer les relations entre la vedette et les formes rejetées ou associées,
    • de préciser l’utilisation de la vedette dans le fichier bibliographique,
    • d’informer sur les sources consultées pour établir la notice,
    • d’actualiser les informations contenues dans la notice, et ainsi de rendre compte de la « vie » de l’entité (décès des auteurs, fusion ou scission de collectivités), y compris pour la vedette elle-même, sur laquelle une modification justifiée est toujours possible.

C’est grâce à ce contenu, riche, que le fichier d’autorité personnes, collectivités et titres uniformes de la Bibliothèque nationale de France permet d’utiliser de façon pertinente les vedettes servant d’accès aux notices bibliographiques dans le catalogue.

En France, celui qui a le mieux compris l’intérêt des fichiers d’autorité pour mettre en œuvre une mutualisation du catalogage est Thierry Giappiconi (qui fait la couverture du numéro de février 2009 d’Archimag). Pour mieux creuser cette question, je vous renvoie sur Bibliopédia, à la rubrique catalogage, où vous trouverez toutes les références.

Qui aurait pu croire il y a encore quelques années qu’un projet comme celui qui est décrit ci-dessous aurait pu avoir lieu ?

Depuis 2005 Wikipedia en langue allemande a un projet en commun avec le Personennamendatei (PND) : le fichier d’autorité des noms de personnes coopératif allemand.  (…)

La Deutsche Nationalbibliothek donna son accord pour mettre en place un projet reliant son fichier d’autorité des noms de personnes aux personnes dans Wikipedia. Ils durent faire quelques modifications dans leur base de donnée et un développeur de la communauté créa un outil pour comparer les entrées du fichier d’autorité et les métadonnées de Wikipedia.

Voici la procédure : l’outil-Persondata recherchait via une URL spécialement créée dans l’OPAC de la Bibliothèque Nationale Allemande où les fichiers d’autorité étaient localisés. Les métadonnées complètes pour une personne ou plus qui correspondait au nom étaient renvoyées depuis l’OPAC.

L’outil présente à l’usager les métadonnées de Wikipedia qui sont comparables aux entrées du PND. L’usager décide s’il y a adéquation et si l’identifiant, le Numéro PND, doit être ajouté à l’article. Au moyen d’un « template » fut créé un lien entre l’article et le catalogue de la Bibliothèque Nationale Allemande. En suivant ce lien on peut retrouver de la documentation de et sur cette personne dans la catalogue de la Bibliothèque Nationale Allemande. Cela est possible parce que la recherche permet de n’extraire que les noms de personnes différenciées. Cette coopération fut un vrai succès. En très peu de temps (environ 2 semaines) plus de 22.000 articles ont eu leur lien. Je rappelle que ces liens furent faits par des usagers de Wikipedia. Durant ce projet une longue liste de souhaits de correction des fichiers d’autorité fut créée par la communauté, lorsque les membres trouvaient qu’il y avait des erreurs dans le fichier d’autorité. Les lecteurs de Wikipedia peuvent à présent trouver très aisément plus de documentation sur une personne. Le chemin d’une ressource électronique à une ressource hors-ligne est à présent très court et un usager de Wikipedia peut devenir un usager de bibliothèque.

Oui oui,vous avez bien lu, c’est bien des internautes qui contribuent à améliorer le fichier des autorités « noms de personnes » de la Bibliothèque Nationale en reliant celui-ci à l’article correspondant dans Wikipédia. Un exemple ? Voilà l’article de la wikipédia allemande sur Günter Grass. En bas de l’article figure le lien direct vers l’entrée du fichier autorité de la BN correspondant. Résultat : un accord bénéfique pour les deux parties puisque la BN améliore la qualité de son fichier et la visibilité de ses ressources. Les utilisateurs de Wikipédia ont accès quant à eux à des données fiables pour chaque auteur, en bénéficiant des renvois en cas d’usage de pseudonymes par les auteurs, par exemples.

Des idées pour la Bnf ? 🙂

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

3 Responses

  1. Rémi Mathis dit :

    Bonjour,

    Il existe actuellement un projet de collaboration entre Wikimédia France et la BnF, je m'en charge pour WMF avec Alexandre Moatti. Cela concerne essentiellement Wikisource mais nous avons également des projets sur les autorités auteurs. Plus d'informations quand nous aurons avancé.

    Par ailleurs, il est prévu que la base de données des gens du livre de Bibliopolis (fait par la Koninklijke Bibliotheek de La Haye, en relation avec le STCN) soit ouverte à la modification par des lecteurs (a priori, sur sélection et obtention de droits spécifiques car les thèmes sont très précis et seuls des chercheurs sont susceptibles d'apporter des infos). Là encore rien n'est fait mais la réflexion avance et les méthodes de travail changent enfin.

    RM

  1. 17 mars 2009

    […] de mettre à disposition son fonds patrimoniale photographique sur un réseau social. Là on permet  à des internautes d’améliorer le fichier des autorités du catalogue. Ici, de prêter un nombre illimité de livres … bientôt pour un temps illimité ? […]

  2. 13 avril 2010

    […] (là encore l’exemple de Mauriac, le lien est à droite ) [note du bibliobsédé : j'avais écris ce billet à ce sujet] Lier les autorités ne consiste donc pas seulement à donner des sources fiables aux […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *