Bibliobsession, espace de cristallisation

cristal_de_rocheEt voilà c’est reparti pour Bibliobsession saison 5 ! C’est impressionnant comme le web a changé depuis que j’écris ce blog. En 2005 les blogs étaient l’alpha et l’oméga de la conversation web. Depuis celle-ci s’est considérablement élargie à d’autres médias sociaux, twitter en tête.  Nous avons été acteurs et témoins d’un déplacement de cette conversation, que Le taiseux Bavard avait résumé ici puis repris dans cet article du BBF, que je vous recommande et dont voici la moelle :

Juste quelques lignes pour garder traces de cette impression que :

  • twitter et facebook (twitter surtout, pour ce qui me concerne) sont les premiers niveaux d’une ‘réflexion’ qui apparaît et s’élabore là, en vrac, sur les réseaux ;
  • puis se cristallise en s’organisant dans les blogs ;
  • puis se sédimente dans les revues papier.

Patrice Lamothe sur Cratyle en précise les conséquences sur les blogs :

La production sur les blogs ne perd pas en valeur ou en intensité, mais elle se fait à la fois plus sporadique et plus précise. Les billets d’attentes et les billets peu travaillés sont en train de disparaitre. Le live-blogging et les réponses rapides de blogs à blogs se sont nettement raréfiés.

La nouvelle génération du Web participatif, Twitter d’abord, aussi Facebook dans sa nouvelle formule, enfin les nombreux médias sociaux qui s’en sont inspirés, les réseaux de discussion, en un mot, sont bien sur les grands responsables.

Avec eux, on n’a plus besoin de faire un billet pour simplement partager un lien, pour une remarque rapide, pour une réponse à l’emporte pièce. Avec eux, on n’a plus besoin de bloguer pour faire vivre son blog ou préserver des liens avec sa communauté de lecteurs. Grâce à eux, on n’a plus besoin et on n’a guère l’utilité de bloguer si l’on n’a pas un véritable avis, une véritable opinion, une véritable histoire à raconter.

Attention il ne s’agit pas pour moi de déplorer la diminution des commentaires sur ce blog (constatée, mais pas très importante en nombre me concernant), mais de prendre acte de leur déplacement. Grâce au Plugin Backtype que j’ai installé ici, vous aurez accès pour chaque billet aux commentaires qui ont pu être généré sur son contenu, en provenance des principaux réseaux sociaux.

D’ailleurs, il me semble intéressant de noter, et j’y reviendrai bientôt sur ce blog que les médias sociaux permettent la mise en œuvre d’une approche qui date des débuts du web : la méthodologie de la création des connaissances nouvelles, développée par Nonaka et Takeuchi (1995) :

Le modèle de la création et de la capitalisation des connaissances repose sur la distinction entre savoir tacite et savoir explicite. Le savoir tacite est enraciné dans l’action, dans les routines, dans un contexte spécifique (ce qui peut augmenter la productivité personnelle au niveau individuel et l’avantage concurrentiel au niveau de l’entreprise). Le savoir explicite estla connaissance codifiée , transmissible en un langage formel et systématique (production de données au niveau individuel, et gestion électronique documentaire au niveau de l’entreprise).

ScreenShot003

Avec la diffusion du Bouillon, ma pratique du blog s’est modifiée en ce sens. Ce site me permet de « cristalliser » au sens de mettre en perspective ce que j’ai pu lire ailleurs. De manière mois technique, on pourrait dire que les médias sociaux, c’est des outils de bricolage, au sens où l’entendait De Certeau.

Je crois que la meilleure illustration de ce processus de dissémination/cristallisation/sédimentation de la conversation est encore mieux représenté par ce schéma de François Guité : (notez la phase de réflexion déconnectée, à l’échelle d’une année c’est les vacances, à l’échelle du web, ça peut-être une minute)

memorisationmediassociauxl

Cette pause estivale m’a fait réaliser une chose : j’ai besoin de cet espace comme un espace de cristallisation, i.e. que le rythme de publication va être plus irrégulier, en fonction de ce que j’ai à cristalliser.  😉

Quant au Bouillon il va subir une importante évolution dans les prochaines semaines, restez connectés !

En tout cas ravi de vous retrouver et bonne rentrée à tous !



Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

4 réponses

  1. B. Majour dit :

    Content de te revoir sur le pont du cristal !

    B. Majour

  2. Jeanne dit :

    ça, c’est un billet de rentrée cristallisée ! hâte de voir la suite !

  3. narvic dit :

    Merci, toi aussi. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.