Créez une chouette signature pour vos emails avec Wisestamp

Juste un petit billet pour vous présenter Wisestamp qui permet de personnaliser votre signature d’email. Pratique pour gérer son identité numérique ! A noter qu’il s’agit d’une extension firefox à relier à son compte gmail, hotmail, yahoo mail ou AOL.

ScreenShot004

Très pratique puisqu’on peut associer à sa signature des petits icônes permettant de renvoyer vers ses comptes sur des réseaux sociaux. Un conseil : pour insérer un avatar avec son nom à côté, mieux vaut passer par une image que du code html qui risque d’être mal reçu par vos destinataires…

La mienne ressemble à ça, et j’ai trouvé assez chouette de pouvoir aussi y associer le fil rss de mon blog qui affiche le dernier billet publié !

ScreenShot005

Là vous vous dites, oui, c’est bien joli mais je n’utilise pas ces services pour mon email pro… Hé ben sachez qu’il est techniquement possible d’utiliser votre messagerie professionnelle moche et pas efficace à partir d’un compte gmail ! Il suffit de suivre le tutoriel proposé par l’indispensable Benoît Descary qui explique comment transformer gmail en système de messagerie professionnelle.

Notez que Wisestamp permet de gérer plusieurs signatures pour plusieurs adresses de courriel. Un conseil : dépêchez-vous avec que proxynator ne bloque l’accès ! (si vous êtes un proxynator et que vous bloquez l’accès au serveur de mail suite à la lecture de billet, sachez que vous serez maudit jusqu’à la 25e génération, c’est un gros risque, faites gaffe.)

Pour finir, voici une fascinante vidéo trouvée sur InternetActu (aarrgh j’ai perdu l’url de la source) qui montre ce à quoi pourrait ressembler demain l’association de nos identités numériques et de mobiles permettant la reconnaissance faciale…





Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

5 réponses

  1. Un informateur secret du service secret des bibliothèques m’a informé de ce croustillant message, typique de le l’épidémie de proxynatophilie…très aigue en ce moment !

    Mail du service info après migration du serveur messagerie de mon lieu de travail, extrait :

    « […]Nous avons aussi constaté pendant nos manipulations que quelques uns d’entre vous ont configuré les plateformes de Google pour lire leurs mail. Au vu de l’utilisation qui est faite par Google du texte des messages, nous demandons à nouveau à ce que ces outils (Google Apps, Google Desktop) ne soient pas utilisés et, bien que notre environnement de travail soit faiblement confidentiel, nous rappelons qu’en termes juridiques il s’agit de cession d’information à une puissance économique étrangère et que cela peut relever du pénal. »

  2. Walhan dit :

    Est-ce que ça veut dire que notre structure, qui s’est mise a utiliser gmail (une adresse par personne) et l’agenda google, doit tout arrêter et revenir à une adresse mail unique (pour des raisons budgétaires) et un agenda papier (consultable sur la table du responsable)?
    Pourvu qu’on ait jamais d’administrateur réseau paranoïaque!!!
    D’ici là, on profite des avantages du Web 3.0, et c’est plutôt efficace!!!

  3. nemolivier dit :

    J’espère bien que ça ne va pas se généraliser. Très insupportable, ces signatures à rallonge qui sont parfois plus longues que le courriel qu’elles signent. Dans une discussion suivie, bien que certains lecteurs de courriels les cachent, c’est vite fatiguant.
    Tout comme les pubs en bas des courriels de certaines plateformes de messagerie électronique, ou les avertissement sur la confidentialité de 15 lignes…
    Il y a des « règles » de netétiquette à propos des signatures. On admet couramment que 4 lignes sont un grand maximum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.