Six interfaces de recherche de documentaire exemplaires

ScreenShot002J’ai demandé à Jérôme C. et Claire L., spécialistes en ingénierie documentaire à la Bpi de me donner leur top 3 des interfaces de recherche documentaires, voici leurs réponses ci-dessous, on notera que la North Carolina State University (NCSU) remporte tous les suffrages (d’ailleurs ils ne sont pas en reste sur la dissémination.)

Jérôme :

1 – Ncsu: http://www.lib.ncsu.edu/
2 –
Gibert ou Chapitre
3 – Oakville :
http://www.opl.on.ca/

Claire :

En 1 : NCSU http://www.lib.ncsu.edu/ , mine d’outils bien conçus et de
bonnes idées
En 2 : Westerville (Encore)
http://www.westervillelibrary.org/ : belle
interface d’accueil, onglets thématiques bien conçus, recherche top avec
des facettes inventives et le « Other searches you might try »
En 3 : Libris
http://libris.kb.se/ : conçue à l’aide des usagers selon une
méthode agile, une interface super claire

Merci à eux pour la participation à ce petit jeu ! 😉

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

4 réponses

  1. shaunlemouton dit :

    Westerville fait la course en tête depuis quelques temps et NCSU (marrant, ca fait série télé…:) ) s’améliore chaque fois que j’y jette un oeil.
    J’ajouterais Totonto University library (mais c’est facile c’est du primo…)

  2. dbourrion dit :

    Si je peux me permettre, il manque celle-là….

  3. Jean-Luc dit :

    Euh… pour Chapitre, j’ose espérer que c’est une grosse blague : ce service minable donne de faux résultats, de faux prix et des descriptions erronées. La preuve, sur 5 commandes réalisées chez eux, une seule a abouti et encore j’ai du renvoyer le livre car il ne correspondait pas à la description.
    Demandez à n’importe quel libraire ce qu’il pense de l’escroquerie Cha-pitre…

  4. Jérôme dit :

    Sur Chapitre : il ne s’agissait pas ici d’évaluer le service, ni même la qualité de leurs données. Il s’agit de l’interface et de son ergonomie, en l’occurence la même que Gibert. Elle est bien fichue, claire ; il y a un équilibre entre valorisation directe, arborescence des contenus et moteur de recherche. Bref, on s’y balade sans par exemple qu’il ne vienne jamais à l’idée de cliquer sur une aide en ligne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.