Médiation numérique : une définition


Je me rends compte qu’il est nécessaire de clarifier et de faire évoluer ma définition de
médiation numérique des savoirs. Je vous propose donc celle-ci, elle porte sur le domaine de l’information-documentation, elle est expérimentale et s’incarne dans une démarche globale et un projet. Elle renouvelle les notions plus traditionnelles de mise en valeur et celle d’aide à la recherche documentaire. J’espère que vous la trouverez claire, n’hésitez pas à réagir en commentaire et à proposer votre définition le cas échéant !

 La médiation numérique des savoirs est une démarche visant à mettre en œuvre des dispositifs de flux, des dispositifs passerelles et des dispositifs ponctuels pour favoriser l’accès organisé ou fortuit, l’appropriation et la dissémination de contenus à des fins de diffusion des savoirs et des savoir-faire.

Pour moi la médiation numérique n’est donc ni de la communication ni du marketing public au sens strict, mais se situe au cœur des métiers de l’information-documentation, quelque part entre l’accompagnement à la recherche documentaire, la gestion/diffusion de contenus et l’animation de communautés. Pour compléter ce point de vue :

Enfin, last but not least, nous sommes (nous = quelques bibliothécaires engagés dans des actions de formations et d’autres talentueux apprentis formateurs 😉 en train de préparer un cycle de formation autour du numérique dans les bibliothèques dans lequel la médiation aura toute sa place (3 modules de 3 jours pour un cycle ou alors à usage indépendant) qui sera proposé par le CNFPT (qui nous a sollicité, de très belle manière, comme quoi on critique pas mal mais y a des gens très bien au CNFPT !) et dont le contenu sera entièrement réutilisable par d’autres organismes de formation. Plus d’infos à ce sujet ici-même dans les mois qui viennent, suspens !

Quitter la version mobile