L’oculométrie va-t-elle permettre une meilleure expérience de lecture ?

Texte2.0 est un fascinant projet évoqué dans cet article de Wired. Il s’agit d’Eye-Tracking, c’est à dire d’oculométrie en français (ça sonne pas super ce mot…c’est peut-être pour ça qu’on le trouve rarement !).

L’oculométrie regroupe un ensemble de techniques permettant d’enregistrer les mouvements oculaires. Les oculomètres les plus courants analysent des images de l’œil humaincapturées par une caméra, souvent en lumière infrarouge, pour calculer la direction du regard du sujet. En fonction de la précision souhaitée, différentes caractéristiques de l’œil sont analysées. D’autres techniques sont basées sur les variations de potentiels électriques à la surface de la peau du visage ou encore sur les perturbations induites par une lentille spéciale sur un champ magnétique

Cette courte vidéo suffira je pense à vous montrer ce qu’on peut faire avec cette technologie… ne manquez pas la fin qui montre comment une lecture cursive pourrait être facilitée par ce système.

Très impressionnant non ? Et si, comme l’indique le journaliste de Wired, la vraie valeur ajoutée de la lecture sur écran rapport à la lecture sur papier était encore à venir ?


Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

7 réponses

  1. Liouan dit :

    Je trouve le concept impressionant. Je me permets toutefois de nuancer. On prête à l’eyetracking au travers de ces vidéos des propriétés qui n’ont rien à voir avec cette technologie.
    L’eyetracking permet juste de savoir où l’on en est dans la lecture et de lancer automatiquement  une action en conséquence.
    Mais:
    -La traduction qui apparaît là où on en a besoin.
    -scinder le mot pour en éclaircir  l’étymologie.
    -obtenir la prononciation d’un mot.
    -Les notes de pied de page qui apparaissent automatiquement
    Tout celà est déjà parfaitement faisable dans le cadre d’une lecture sur un terminal quelconque. On place le curseur de la souris (ou le doigt sur un écran tactile) à l’endroit du texte qui nous intéresse et l’outil de lecture peut alors proposer des actions adaptées.

  1. 23 avril 2010

    […] to Bibliobsession blog and @christianfaure for the tweet. VN:F [1.8.8_1072]please wait…Rating: 0.0/10 (0 votes cast)VN:F […]

  2. 28 juin 2010

    […] trouvée chez Bibliobsession […]

  3. 8 novembre 2012

    […] compléter « L’oculométrie va-t-elle permettre une meilleure expérience de lecture ? » « Lecture à […]

  4. 3 octobre 2014

    […] Cliquez ici. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.