Acheter des livres numériques dans une BU : un schéma pour y voir plus clair

closeCet article a été publié il y a 3 ans 6 mois 14 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour, ou pas !

J’aime bien ce schéma trouvé dans un document diffusé sur le site de Couperin parce qu’il est pragmatique. Concrètement aujourd’hui, que peut-on faire dans une Bibliothèque Universitaire pour construire une offre de ebooks ? Voilà une proposition (cliquez sur l’image pour agrandir) :

Pour autant, la cellule E-book milite auprès des éditeurs pour une offre idéale, qui ne devrait pas le rester, bien entendu, les gestionnaires d »argent public que nous sommes et les usagers seraient bien plus content de se voir proposer une offre qui répondent à ces dix critères et qui soit financée en amont, par une licence nationale, comme c’est par exemple le cas en Allemagne. On y croit !

Related Posts with Thumbnails
Auteur : Silvae (1100 Posts)

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

Author Info

If you enjoyed this post, make sure you subscribe to my RSS feed!

This work, unless otherwise expressly stated, is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 France License.

Tags:

About Silvère Mercier

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.
  • http://risom.fr Renaud Aïoutz

    Excellente synthèse qui devrait en éclairer plus d’un. J’ajouterais bien aussi le cas des collections propres numérisées dans ces projets de e-books, à la croisée de la volonté de doublonnage des collections papiers et des missions de conservation ?

  • http://lafeuille.homo-numericus.net Hubert Guillaud

    Acheter, s’abonner… Le problème de cette vision c’est qu’elle met de côté l’offre gratuite : or, les livres spécialisés, offerts gratuitement après leur temps d’exploitation commerciale papier, n’est pas réduite. Au contraire. C’est même une pratique forte des auteurs notamment. Et cette offre là, on laisse le web s’en charger ? La bib est-elle uniquement là pour donner accès à ce à quoi on n’a pas accès ? N’est-elle là que pour organiser et donner accès à l’offre payante ?

    • http://www.bibliobsession.net bibliobsession

      Tu as raison Hubert et tu me lis depuis assez longtemps pour savoir que je milite pour que les bibliothécaires deviennent des propulseurs, que ce soit pour des offres payantes ou des contenus gratuits.

    • Benjamin Bober

      Tout à fait d’accord avec ce commentaire. Il faut sortir de la simple idée de « retour sur investissement » qui consiste à uniquement valoriser ce qui coûte (cher). Cela dit, ce document déjà ancien avait plutôt comme objectif de faire connaître les différents modèles économiques d’acquisition et à les mettre en relation avec les acteurs du marché d’alors. J’espère qu’il a rendu des services en son temps (même s’il a fait l’objet de critiques assez vive http://tacheau.wordpress.com/2009/06/22/pauvre-de-nous/

      • http://www.bibliobsession.net bibliobsession

        Ah merci pour le lien vers le billet de Tacheau je l’avais manqué. Je partage bien sûr la nécessité de propulser du gratuit et d’articuler acquisition et médiation. J’ai publié ce schéma en précisant bien qu’il s’inscrit dans le contexte des 10 commandements de Couperin, qui constituent pour moi une véritable feuille de route sur cette question du texte numérique.

  • neimad6891

    je cherchais un article la dessus il y a une semaine le votre tombe a point
    Merci

  • Pingback: iPad or not iPad « Au ras du RISOM…

  • Centaure26

    dite moi svp est -il possible d’avoir la retrenscrition du voynich soit en pdf ou numerique

  • Centaure26

    dite moi svp est -il possible d’avoir la retrenscrition du voynich soit en pdf ou numerique

  • Centaure26

    dite moi svp est -il possible d’avoir la retrenscrition du voynich soit en pdf ou numerique

  • Centaure26

    dite moi svp est -il possible d’avoir la retrenscrition du voynich soit en pdf ou numerique