Internet est un pharmakon

Passionnant article à partir de ce tableau d’internet comme pharmakon (à la fois poison et remède). A lire sur le site la vie des Idées. Et ne manquez pas l’interview de Dominique Cardon sur Internet Actu.

Comment caractériser les formes politiques de la révolution Internet ? Dans cet essai, Dominique Cardon met en évidence les tensions qui traversent le réseau des réseaux, notamment l’égalité radicale des internautes, la visibilité extrême des subjectivités, la production de solidarités nouvelles, la construction de la légitimité. Plongée dans la « démocratie Internet ».

J’apprécie tout particulièrement la conclusion :

Mais l’argument que l’on souhaiterait défendre est qu’il est préférable de réapprendre et de réaffirmer les principes de la forme politique de l’Internet des origines, afin d’accueillir la diversification des publics de l’Internet, plutôt que de s’y opposer en prenant une pose réactionnaire, condescendante ou élitiste. Car, à bien y regarder, les pratiques des nouveaux publics de l’Internet ne sont pas sans rapport avec les idéaux des pionniers. Mais il faut, pour en souligner la continuité, tirer quelques enseignements des travaux des cultural studies qui ont déjà eu à affronter, dans d’autres domaines, la question de l’articulation entre avant-garde et culture de masse. Plus que jamais, le principal enjeu politique de l’Internet est bien celui de sa démocratisation.

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.