Réseaux sociaux professionnels : le document menacé par la conversation ?

Je vous recommande chaudement la lecture du dernier numéro de la revue de l’ADBS non pas seulement parce que je fais partie de l’ADBS mais surtout parce que j’y participe à un groupe de travail qui élabore un réseau social lié à l’association aux côtés d’Olivier Roumieux et des membres du groupe de travail. Nous comptons beaucoup sur un tel outil pour permettre à tous les professionnels de l’information documentation, de se faire connaître de débattre et de s’exprimer ! (Plus d’infos dans les mois qui viennent, mais attendez vous à quelque chose d’énorme !)

Plus largement vous y trouverez de nombreuses analyses, exemples et retours d’expérience autour du collaboratif en entreprise et ailleurs. Le dossier de ce numéro a été coordonné par Bruno Louis-Seguin consultant chez Les militants associés.  Voilà le sommaire, les articles sont pour l’instant réservés aux adhérents (oui oui j’espère qu’un jour on pourra mettre tout ça en accès libre en ligne à la parution…).

Au fait avez-vous pris un peu de temps pour répondre à la grande enquête annuelle sur les professionnels de l’information documentation ? Non ? Ben c’est le moment !

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

1 réponse

  1. 28 octobre 2010

    […] que j’y participe à un groupe de travail qui élabore un réseau social lié à … <http://www.bibliobsession.net/2010/10/27/reseau-sociaux-professionnels-le-document-menace-par-la-con…> Bibliobsession 2.0 […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.