A la bibliothèque de Levallois-Perret on peut se faire envoyer les livres à domicile

Voilà un service innovant proposé par la médiathèque de Levallois-Perret, vu sur le blog de l’ENSSIB.

Pour 5€ les usagers peuvent se faire envoyer n’importe quel document de la bibliothèque, par la Poste Topchrono ! La limite est fixée à 2 kilos par envoi.

On peut cependant remarquer que la métadonnée poids du livre n’étant pas présente dans nos catalogues, il est proposé un poid moyen, mais  mieux vaut regarder le nombre de pages et le format avant de passer commande !

Imaginez par téléphone : « Bonjour madame la bibliothécaire, je voudrai 2 kilos de roman du terroir s’il vous plait! » ;-)

Comment ça marche ?

Les commandes sont clôturées chaque jour à 13h pour une livraison chez vous, à l’adresse indiquée à Levallois, le lendemain entre 16h et 20h, du lundi au samedi. La livraison est effectuée à bicyclette par un coursier de la société TOP CHRONO. Vous ne payez rien à la livraison. Levalloisirs, service de facturation unique de la Ville, vous adressera une facture mensuelle pour le coût de ces prestations. En cas d’absence au moment de la livraison, le pli sera rapporté à la Médiathèque et vous sera toutefois facturé. Pour les retours, dépôt 24h/24 dans l’une des boîtes en façade de chacune des médiathèques.

 

Pour memoire j’avais relayé une expérience américaine de ce type il y a un an et demi dans ce billet : Bibliothèque par correspondance : réinventer la proximité ? J’y notais l’importance de comprendre que ce qui prime n’est pas le lieu qu’est la bibliothèque, mais le service qu’elle rend.

Je serai curieux d’en savoir plus sur le fonctionnement et le succès de ce service… si quelqu’un de la Médiathèque de Levallois passe par ici nous sommes tout ouï dans les commentaires ! ;-) (418)

This work, unless otherwise expressly stated, is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 France License.

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

12 Responses

  1. Levallois une médiathèque innovante

  2. Sophie Perrusson dit :

    Et oui quelqu’un de Levallois dans les parages… Pour revenir sur le commentaire de Silvère, l’objectif est bien le service qui correspond à la politique de la Ville. La Médiathèque ne pouvait être en reste. Ainsi de la même manière qu’avec les ressources en ligne à distance la Médiathèque est ouverte 7J/7, 24h/24, il s’agit d’aller plus loin en fournissant les documents à la demande (servir les personnes ne pouvant se déplacer ou celles se heurtant aux horaires d’ouverture). La procédure étudiée avec la société TopChrono (et non La Poste) est Top : le « client » remplit le formulaire de demande sur le site de la Médiathèque, le bibliothécaire cherche le livre en rayon, fait la demande auprès de la société via son site et le lendemain la livraison est effectuée à bicyclette (Levallois, c’est peu étendu). En revanche, peu de succès ! Pourtant une enquête menée auprès d’une centaine de personnes laissait présager un meilleur démarrage. Frein : le coût ? Avec l’ouverture le 20 mai prochain d’une nouvelle médiathèque pour le réseau, nous relançons le focus sur la Médiathèque et la comm. A suivre…

    • Anonyme dit :

      Merci pour ces infos complémentaires ! J’ai corrigé pour La Poste. Personnellement je pense que ce type de service devrait être gratuit pour l’usager, peut-être effectivement le prix est-il le principal frein ? En tout cas bravo !

  3. Je rêve de ce type de service pour ma part (mais étendu à d’autres fonds : l’intérêt étant bien souvent de parvenir à récupérer un livre qui n’est pas disponible à proximité).

    La question est bien sûr celle de la promotion du service (notamment auprès d’un public qui ne vient pas à la bibliothèque) et le fait qu’il ne soit accessible qu’en ligne (par téléphone, ce serait bien également ?).

    Le prix paraît cher, alors qu’il ne l’est peut-être pas tant que cela. Pour des personnes qui vont à la bibliothèque en transport en commun, les 5 euros par paquet sont certainement trop chers, mais si vous y allez en voiture (en comptant essence + parcmètre), c’est à peu près équivalent (et comment les gens vont à la bib de Levallois majoritairement). Reste que psychologiquement ce n’est pas la même chose (hélas).

    En fait, ce qui m’interroge le plus pour ma part ce n’est pas tant comment créer un service adapté à une demande spécifique (forcément assez rare), que d’imaginer faire quelque chose autour du portage à domicile de livre. Il existe des bibliobus pour desservir des zones rurales, mais il existe peu de services de prêt de livre pour les zones urbaines. Je verrais pourtant bien moi, un bibliothécaire à vélo, avec une charrette de livre venir proposer au voisinage tous les 15 jours un livre à emprunter, en annonçant sa venue la veille dans les boites aux lettres (avec l’horaire précis), invitant les gens à réserver un livre sur le site ou à appeler pour en réserver un. Proposant aux gens des titres sélectionnés. Et s’arrêtant là, dans la rue.

    Ce n’est pas le portage express qui me semble important (si on a une urgence, on peut se déplacer), mais c’est faire sens d’un service de proximité…

  4. Stephane Joseph dit :

    Bonjour,
    La médiathèque de Levallois innove en effet dans tous les domaines. Il suffit de consulter les tarifs pour un lecteur n’habitant pas Levallois dans la rubrique « S’inscrire » pour s’en persuader…
    Personnellement, une telle tarification m’interpelle davantage que la livraison de livres à domicile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>