Modularité et entrées multiples, « nouvelles » tendances des catalogues de bibliothèques

Très intéressante démarche de la BCU dont je présentais le nouveau biblioblog il y a quelques semaines. Mathieu Bacault explique le choix de Drupal comme CMS mais aussi l’étude de ce CMS qui a largement fait ses preuves comme catalogue. Il rappelle justement que les bibliothèques américaines d’Ann Arbor, et de Palos Verdes gèrent entièrement leur catalogue avec cet outil. J’avais évoque ici-même la création de sopac.

Cette convergence CMS/gestion de catalogue me semble tout à fait intéressante et significative de la tendance à sortir d’outils préformatés (ou alors formatés une fois et très peu évolutifs) et de la volonté des équipes disposant de compétences techniques (ce qui est de plus en plus souvent le cas) à utiliser des outils modulaires, ce qui correspond à l’usage des CMS open source proposant des plugins. Dans le cas de Drupal le point décisif est bien qu’il existe une communauté de bibliothécaires (les biblio-drupaliens comme indiqué dans le billet).

Notons qu’une étudiante, Betty Drevet, avait examiné la possibilité d’utiliser wordpress comme catalogue elle avait proposé il y a un an une synthèse sur wordpress comme gestionnaire de collection numérique.

En terme de médiation, je trouve également très intéressant la volonté de sortir d’un point d’accès unique et de proposer des mini-portails par thématiques. Même si la démarche est ici moins poussée que celle du SCD de Nancy, il me semble que cela correspond à une prise en compte des besoins documentaires des internautes de nature à faciliter l’accès à des informations ciblées en fonction des centres d’intérêt des publics. (244)

This work, unless otherwise expressly stated, is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 France License.

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

8 Responses

  1. Damien Robillard dit :

    Pour l’instant à la BCU, Drupal n’est utilisé que comme CMS. L’OPAC est toujours dans un sous-domaine à part géré avec AbsysNet. On n’est donc pas encore dans une intégration transparente. Le saut technique avec l’intégration modulaire du catalogue demande encore pas mal de travail.
    Sinon dans le domaine des SIGB interfacés avec des CMS libres, je ne sais quoi penser de l’interface d’Orph… (pas de pub héhé) avec Joomla. Il faudrait connaître l’avis des bibliothécaires qui l’utilisent.

    • Mickey dit :

      Pour répondre sur Joomla :
      Les modules Joomla développés par l’éditeur pour interroger la BDD sont encodés. On est donc sur un cms libre dont les programmes « OPAC » sont propriétaires.

  2. Damien Robillard dit :

    A noter aussi la liaison entre PMB et SPIP par un module dédié développé par PMB, c’est-à-dire un SIGB libre avec un CMS libre
    Je connais très peu Koha, mais j’imagine qu’avec sa communauté il doit bien y avoir des modules pour des CMS libres.

  3. SOPAC m’a l’air en perte de vitesse : à voir le site http://thesocialopac.net/, peu de sites de bibs en prod, le site lui-même semble un peu à l’abandon (spams dans les commentaires, pas purgés) : le projet est intéressant mais la communauté réelle pas très active, me semble-t-il…

  4. Renaud Aïoutz dit :

    @747a3747a1fed732c376d47b6407c24c:disqus merci d’avoir rappelé la modeste mais néanmoins effective solution SPIP-PMB, que nous avons fait développée pour le RISOM dès 2009 : http://www.risom.fr . Je précise cependant qu’il s’agit de la société OpenStudio (www.openstudio.fr) basée en Haute-Loire qui a développé le plug-in SPIP, il est vrai en parallèle et en collaboration étroite avec PMB Services qui implémentait les services Web pour le SIGB PMB. Le projet avance lentement mais sûrement même s’il reste beaucoup à faire ou à corriger. D’autres exemples existent depuis (voir Tulle, Dunières ou Le Pradet…).

  5. Franck Biblio dit :

    Trois questions que je me pose :

    – un SIGB/portail sous Drupal permet-il l’importation de notices (Moccam, Electre…), et l’importation de critiques et tags (Babelthèque
    par exemple) de manière simple ? Cela se fait-il de manière native ou
    via un plugin ? Quels sont les éléments à prendre en compte pour une
    rétro-conversion depuis l’ancien SIGB ?- Pour un site associatif, un hébergement gratuit (Free) ou payant
    (OVH) suffit. Qu’en est-il pour un catalogue sous Drupal ? La gestion
    d’un serveur en local requiert des connaissances informatiques autrement plus importantes que la gestion d’un CMS.- Au delà des CMS, comment s’articulent
    les catalogues actuels (libres ou propriétaires, dont le portail est
    intégré, ou associé à une autre plateforme) avec les plates formes de
    ressources en ligne : presse en ligne, streaming (Spotify)… ?

  1. 1 juin 2011

    [...] Drupal va plus loin puisqu’il permet : [...]

  2. 6 juin 2011

    [...] Drupal va plus loin puisqu’il permet : [...]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>