CultureWok un dispositif de médiation recommandé

J’avais présenté il y a plus de 2 ans et demi le Culture Wok dans ce billet,

Développé par une équipe pluridisciplinaire, en partenariat avec la région Aquitaine, le Wok est un nouvel outil de recherche en ligne reposant sur un principe d’indexation intersubjective et collaborative qui prend en compte les choix psychiques de ses utilisateurs à partir de critères sensitifs. Il intègre les données linguistiques, sonores et visuelles dans un même espace pour s’adapter et se décliner dans de nombreux domaines.

En fait, l’internaute est face à une série de curseurs qu’il peut faire varier selon ses envies, et lorsqu’il valide, le moteur lui indique des titres ! Voici l’exemple de la Médiathèque le Carré des Jalles avec son bookwok, testez c’est pas mal du tout ! Culture Wok a fait du chemin en tissant des partenariats avec des bibliothèques, un centre culturel et même un éditeur et un libraire! Voici la liste des partenaires : J’ai posé ces trois questions à Gaëlle Pertot, secrétaire de l’Association Wok, merci pour ses réponses !

Comment une bibliothèque peut-elle « développer son wok » ? 

Les bibliothèques intéressées adhèrent au Culturewok et choisissent les modules qu’elles souhaitent proposer à leurs usagers afin de mettre leurs fonds en avant.

Comment les données doivent-elles être indexées ? les données sont indexées en deux temps :

  • 1. Entrée des données (livres, films, musiques, jeux vidéos)  par numéro ISBN ou EAN
  • 2.  Pondération de l’œuvre et commentaire.
Par ailleurs, les structures qui le souhaitent peuvent ajouter à la notice la côte et le lien vers le catalogue
Combien coûte l’installation d’un wok dans une bibliothèque ? (un ordre de grandeur svp) je vous joins notre grille tarifaire. Le prix par module est calculé sur la base du nombre d’habitants. Il est compris entre 20€ et 100€ par mois pour un module.

Voici enfin un retour d’expérience de la Bibliothèque de Saint-Raphael par Franck Queyraud qui l’avait publié sur son blog :

(580)

This work, unless otherwise expressly stated, is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 France License.

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

4 Responses

  1. E Guiraud dit :

    Merci Sylvère d’avoir pris exemple sur notre Bookwok à Saint-Médard-en-Jalles. Chaque agent de la médiathèque a reçu comme consigne lors de l’entretien annuel d’évaluation d’abonder le wok de 3 notices par mois, que ce soit pour les livres, les films ou la musique. C’est simple à faire et plutôt ludique et ça nous permet d’assurer une croissance régulière au wok.
    Evelyne, directrice de la médiathèque.

  2. E Guiraud dit :

    Merci Sylvère d’avoir pris exemple sur notre Bookwok à Saint-Médard-en-Jalles. Chaque agent de la médiathèque a reçu comme consigne lors de l’entretien annuel d’évaluation d’abonder le wok de 3 notices par mois, que ce soit pour les livres, les films ou la musique. C’est simple à faire et plutôt ludique et ça nous permet d’assurer une croissance régulière au wok.
    Evelyne, directrice de la médiathèque.

  3. Lou dit :

    J’ai récemment assisté à une intervention du chef de projet du Culture Wok dans le cadre de la journée professionnelle Musique numérique en médiathèque qui a eu lieu à Lormont.
    Il m’a pour ma part laissée assez sceptique sur la gestion des droits d’auteurs quand les utilisateurs (et je ne parle par des bibliothèques adhérentes) ajoutent des vidéos ou des extraits sonores.
    Je trouve que l’idée est très bonne, mais je ne suis du coup pas convaincue par le résultat. Je ne sais cependant pas si le flou juridique est réel ou si c’était juste un manque de précision de l’intervenant, il a en tout cas suscité des réactions vigoureuses dans le public !

    • Marie dit :

      Étant donné que les vidéo et les images sont prises sur internet, le sujet des droits d’auteurs n’a pas à être abordé puisque les vidéos et musique sont déjà sur youtube

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>