Six mille abonnés, quatre nouveaux veilleurs et un site pour le Bouillon des bibliobsédés

Il y a du nouveau dans le Bouillon ! Notre projet de veille collaborative a désormais son propre site et accueille 4 nouveaux veilleurs. Bienvenue à  Thomas, Alice, Touria, et BlankTextField ! Vous trouverez sur cette page la liste complète des veilleurs et leurs profils.

Au fait :

Le Bouillon des Bibliobsédés est destiné à tous ceux qui s’intéressent aux apprentissages en réseaux et qui souhaitent mieux comprendre les mutations engendrées par le numérique. Il est proposé par des professionnels de l’information et de la documentation (documentalistes, archivistes, bibliothécaires, journalistes, informaticiens, consultants)

En tant que fondateur je suis très fier d’annoncer que nous avons désormais plus de 2 000 abonnés aux fils rss, presque 1500 sur twitter, autant sur facebook ainsi que 1 000 abonnés par courriel ! Au total, le Bouillon et le Nectar disséminent des liens à plus de 6 000 abonnés ! (voir les compteurs sur le site)

Nous vous donnons rendez-vous sur le Site du Bouillon des bibliobsédés où vous retrouverez tous les liens et les modes d’abonnements et un moteur de recherche. Tout ça fonctionne entièrement à base de logiciels libres (WordPress). Les quelques développement nécessaires à l’étanchéité de la marmite sont disponibles sous licence GPL.

Un énorme merci à Sylvain Machefert pour les développements qui permettent de cuisiner le Bouillon et à Étienne pour ce qui restera comme la recette initiale du Bouillon. (58)

This work, unless otherwise expressly stated, is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 France License.

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.