Economie numérique : d’autres choix sont possibles

Voilà une analyse précise, argumentée, engagée et  dont je partage les prises de position, à titre personnel. Elle provient de la Fondation Jean-Jaurès. Les bonnes questions sont posées :

La liberté sur le net est-elle compatible avec celle de la rémunération des créateurs et des différents acteurs de l’industrie culturelle? Les bouleversements technologiques impliquent-ils une adaptation du mode de perception du droit d’auteur et de la rémunération des interprètes et des producteurs ? La dématérialisation des supports implique-t-elle la perte de la notion de propriété intellectuelle ? Comment préserver la diversité de l’offre et de l’expression artistique ?

Bibliothécaires, professionnels de l’information et de la documentation, pour trouver des réponses prenez donc le temps de lire ce document ou la synthèse ! 🙂

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.