Médiation : les verdicts des médiathèques de Massy

CaptureEn 2008 j’ai commencé à expérimenter les étiquettes collées sur les documents comme supports de médiation. J’ai par la suite mis en oeuvre une démarche de médiation sur la base de dispositifs au sein des médiathèques du Val d’Europe où j’ai travaillé avant d’appliquer un certain nombre d’éléments à une plus grande échelle : celle de la Bpi. Au fur et à mesure, les contours d’une démarche de médiation numérique globale sont apparus. C’est désormais l’objet des formations que je propose et d’une partie de mon activité professionnelle.

C’est justement à l’occasion d’une formation pour les médiathèques de Massy, j’ai eu le plaisir de constater l’existence des « verdicts« . Je trouve le terme très bien trouvé parce qu’il indique une prise de position sans que celle-ci soit forcément positive comme les « coups de coeurs » ou le sens commun du mot critique connoté négativement.

Plus encore, la médiathèque de Massy pratique la citation de manière habile, de manière à provoquer des débats avec les lecteurs. Car c’est bien de cela dont il s’agit : faire circuler les oeuvres et les savoirs pour en favoriser l’appropriation. Peu importe au fond que ce soient des bibliothécaires qui les écrivent ces verdicts, du moment qu’ils interpellent et qu’ils placent l’information là où le lecteur à des chances de la lire ! Voici des exemples :

  verdict5 verdict4 verdict3 verdict2 verdict3 verdict5 verdict1

Les verdicts sont ajoutés dans les notices du catalogue  et c’est très logique : il faut capitaliser nos contenus de médiation:

verdict6

A ma connaissance outre Massy, les médiathèques du Val d’Europe et les médiathèques de Romans-sur-Isère utilisent ces étiquettes. A Romans, les bibliothécaires ont eu l’intelligence d’y ajouter un QR code et un lien pour permettre facilement au lecteur de réagir à une critique. C’est ce que j’appelle un « dispositif passerelle » parce qu’il provoque une passerelle vers un territoire numérique à partir d’un espace tangible :

Capture d’écran 2013-04-25 à 15.43.54 (1)

A Val d’Europe nous avions ajouté à l’aspect rédactionnel de ces recommandations une forme plus légère et très efficace en mimant dans le cadre du service public  le  : si vous avez aimé vous aimerez aussi d’un célèbre marchand en ligne les erreurs de l’algorithme commercial en moins !

Capture

On le voit, le dispositif « étiquette » peut se décliner de différentes sortes et c’est très bien ! Et vous ?  Votre bibliothèque pratique-t-elle aussi l’ajout de critiques ou de verdicts sur les documents ? N’hésitez pas à la signaler en commentaire !

Je me dis souvent qu’aux instabilités et aux complexités des « ressources numériques » répond une stabilité très forte de la fonction de médiation des bibliothèques. Personne ne sait si demain les bibliothèques pourront offrir des accès à des livres numériques en masse (elle le pourront  mais à quels prix?) mais il est certain que la question de l’orientation dans les contenus est incontournable parce qu’elle est liée à l’abondance des contenus. Cette question se pose aujourd’hui comme demain face à l’océan des imprimés et du web. Elle ouvre un champ passionnant d’expérimentation autour des dispositifs de médiation. Je remercie la bibliothèque de Massy et celle de Romans pour m’avoir fait parvenir ces éléments.

 

 

  (550)

This work, unless otherwise expressly stated, is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 France License.

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

1 Response

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>