BiblioSésame : résultats 2013

logo_bibliosesame_sans_orgDepuis 2011, nous nous sommes attachés à développer le nombre de partenaires et à expérimenter le déploiement de notre présence en ligne. Nous sommes le seul réseau de questions-réponses à répondre directement dans un groupe Facebook. Lancé comme une expérimentation en 2011, les résultats sont là sans pour autant que le nombre de questions reçues par mail ait diminué, au contraire, il augmente.

En ces temps où j’entends parfois dire que les services de question-réponses seraient obsolètes il me semble important de rappeler qu’ils constituent un dispositif de médiation encore très utilisé! Vous trouverez tous les chiffres-clés dans cette infographie publiée sur le site professionnel du réseau piloté par la Bibliothèque Publique d’Information. Bravo à l’ensemble des répondants du réseau BiblioSésame!

Pour concevoir cette infographie j’ai utilisé l’outil infogr.am pensez-y si vous souhaitez rendre des chiffres plus agréables à lire!

Cliquez sur l'image pour accéder à l'infographie

Cliquez sur l’image pour accéder à l’infographie

 

 

 

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

1 réponse

  1. Renaud Aïoutz dit :

    Merci pour ces chiffres, oui, c’est utile et important de les rappeler !
    Et, sans vouloir faire de pub déguisée mais bien parce que c’est dans le but d’appuyer ton propos que nous organisons cela, j’en profite pour informer sur cette prochaine JE à Clermont-Ferrand le 3 avril 2014 : http://www.abf.asso.fr/4/897/1484/ABF-Region/journee-d-etude-vous-avez-une-question-elles-ont-sans-doute-la-reponse-du-jeudi-3-avril-2014
    Continuons à informer, dans l’espoir que davantage de bibliothèques s’organisent et se fédèrent autour de ces usages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.