Citamap : la citation au service de la libération et du partage des contenus

guillemets_anglaisJe me demande souvent comment lire efficacement un article dans le but de pouvoir y revenir soi-même et d’en faire un objet partageable. La pratique du surlignage ou de l’annotation supposent l’accès au document au texte intégral ce qui est loin d’être un cas généralisé. Je fais partie de ceux qui, convaincus de l’important cruciale du libre accès, pensent qu’on ne peut aujourd’hui construire une culture en dehors des documents sous droits.

Obligés de faire avec des documents en accès non libre, il nous faut pourtant travailler à une citabilité universelle. En effet, seules la synthèse ou la citation permettent de s’émanciper concrètement du texte intégral pour rendre une pensée appropriée lisible par d’autres à travers un objet en accès libre, un objet intellectuel dérivé. Je considère que la synthèse rédigée représente un coût cognitif supérieur à la citation, j’ai donc inventé un nouveau dispositif qui combine la citation et le fait de nommer les idées principales d’un texte en les cartographiant. Ceux qui ont travaillé à la note de synthèse pour les concours de bibliothèque comprendront tout de suite! Cette démarche s’inscrit aussi dans la réflexion autour du « document de collecte » particulièrement développé du côté des documentalistes. N’hésitez pas à consulter le blog et le scoopit d’Hèlène Mulot sur le sujet.

Pour mémoire, la citation est une exception au droit d’auteur reconnue dans le droit français, elle doit être brève, faire référence à la source et accompagnée de marqueurs typographiques comme les guillemets ou l’italique. C’est aujourd’hui le support majeur d’appropriation et de partage de tous les textes (pas les images, malheureusement). C’est toujours légal de citer, personne ne pourra vous reprocher de citer un auteur, du moment que la citation est limitée à 10% de l’oeuvre intégrale, sachant que la jurisprudence précise qu’on peut légalement publier plusieurs citations courtes d’une même page dans la limite où chaque extrait ne dépasse pas le seuil de 10 %.

Voilà qui ouvre une voie parfaitement légale à un dispositif d’appropriation universel fondé sur le copier-coller et la citation valable pour TOUS les textes sous droit ou sous licence libre (et bien sûr le domaine public). Ce dispositif, je l’ai appelé Citamap puisqu’il combine des citations dans une carte heuristique (mindmap). 

Mieux, une Citamap peut être placée sous licence creative commons, là où l’article d’origine ne l’est pas. Comme c’est un contenu dérivé, rien ne s’y oppose… Pour résumer, une citamap c’est :

  • une cartographie d’un article à partir de citations
  • Ce n’est pas une stricte synthèse mais plutôt un redécoupage de l’article qui facilite son appropriation
  • Les concepts extraits sont tous appuyés par des citations originales de l’article
  • Il s’agit d’une réinterprétation d’un article publié
  • Le lien vers l’article original est accessible dans la bulle centrale
  • Une citamap peut-être placée sous licence creative commons même si l’article d’origine ne l’est pas

Voici donc ma toute première Citamap, elle porte sur les biens communs, à partir d’un éclairant article de Jean-Pierre Chanteau et Agnès Labrousse : « L’institutionnalisme méthodologique d’Elinor Ostrom : quelques enjeux et controverses« ? Cet article issu de la plateforme Revues.org est en accès libre, mais il n’est pas sous licence libre pour autant… Il fait partie d’un excellent numéro de la revue de la régulation consacré aux Biens communs. J’espère que comme moi il vous donnera quelques clés de lecture pour mieux comprendre la démarche d’Elinor Ostrom,  « prix Nobel » d’économie en 2009 avec Oliver Williamson, « pour son analyse de la gouvernance économique, et en particulier, des biens communs ».

Notez enfin que je suis convaincu qu’il reste à inventer l’outil ultime permettant d’extraire automatiquement dans un format interopérable structuré des citations commentées d’un livre/texte numérique pour les partager sous forme de carte…

000073A partir de _ _L’institutionnalisme méthodologique d’Elinor Ostrom _ quelques en (2138)

This work, unless otherwise expressly stated, is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 France License.

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

8 Responses

  1. LN dit :

    A relier aux différentes formes du document de collecte (http://www.scoop.it/t/le-document-de-collecte). Merci Silvère pour ce partage !

  2. Abeline dit :

    Pardon Silvère mais j’ai deux petites remarques en passant :
    – le mindmap est difficilement réappropriable pour un autre lecteur
    – Quel intérêt en terme d’accessibilité si tu ne peux pas industrialiser le modèle ?
    C’est un peu réinventer la roue du travail intellectuel universitaire ..

    • Silvae dit :

      sur le premier point Abeline c’est toi qui le dit, je pense moi qu’une carte bien faite est aussi facilement réappropriable qu’une prise de note bien fait sur un cours…

      sur le second point, je soulève ce point dans le billet, il faudrait en effet pouvoir industrialiser le modèle, en attendant ça ne m’empêche pas de jouer avec le concept non? et puis les idées sont de libre parcours et si ça peut donner des idées à des développeurs et/ou entrepreuneurs…

      Le mercredi 5 mars 2014, Disqus a écrit :

  3. Emmanuel dit :

    Bonjour,

    Merci pour la proposition mais je pense qu’un outil de ce type existe déjà. Il s’agit de Docear que j’utilise depuis plusieurs années. Il permet d’extraire les annotations d’un pdf sous la forme d’une carte heuristique et de les références biblio correspondantes. C’est robuste, ça marche bien, et tout est en Libre…
    J’espère que ça pourra donner des idées de convergences des projets.
    https://www.docear.org/
    Bonne journée.

  1. 12 mars 2014

    […] « Previous / Next » By Silvère Mercier / 12 mars 2014 / Bibliothèques et cie / No Comments […]

  2. 20 mai 2014

    […] Laval Communs, essai sur une révolution au 21e siècle. Le résultat est cette citamap (une carte  de lecture avec des citations) peut vous éviter de vous taper les 600 pages du […]

  3. 27 mai 2014

    […] , co-fondateur de savoirsCom1)  donne des perspectives intéressantes avec l’utilisation de Citamap pour rendre compte de ses lectures : quel lien entre la copie de citations  et les biens communs […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>