Découvrez le poker créatif des bibliothèques

Lors de la journée d’étude organisée le 22 mars 2016 par le CNFPT sous l’égide de l’indispensable Jenny Rigaud, nous avons eu le plaisir de découvrir les travaux de l’Institut des futurs souhaitables. Voici comment ils se présentent, avec des formules (bien) choisies.

L’Institut des Futurs souhaitables est une organisation à but non lucratif dont la vocation est de réhabiliter le temps long  dans les décisions présentes et d’inspirer le débat public de futurs souhaitables. A la fois laboratoire, fabrique à idées et atelier, l‘IFs se définit comme un Fab Lab intellectuel, un espace partagé et hybride de réflexion, d’expérimentation et de création où chacun dans son champ d’activité pourra trouver les outils et ressources nécessaires pour Réinventer. 

L’institut propose des programmes de formation et incite à un réseau de « conspirateurs positifs » via une campagne graphique assez chouette et des bons slogans. J’aime particulièrement celui-ci :

Screen Shot 06-16-16 at 05.59 PM

 

L’institut propose aussi un championnat des futurs souhaitables qui est un jeu de cartes, un poker, dont le but est de favoriser la créativité en équipe en voici le principe :

Screen Shot 06-16-16 at 06.03 PM


Screen Shot 06-16-16 at 04.42 PM

Il s’agit donc de mixer des cartes bleues (objets) avec des cartes roses (adjectifs) pour susciter la créativité en équipe. 

Avec Anne-Gaëlle Gaudion, nous avons trouvé que ce serait une bonne idée d’adapter le jeu au monde des bibliothèques. Nous avons donc convoqué quelques bibliothécaires intéressés, inspirés par Magali Le Gall et les méthodes d’active learning qu’elle propose.

On trouve bien en ligne un kit qui comporte une présentation de la démarche et les règles du jeu mais il ne suffisait pas à l’adaptation du jeu à l’univers des bibliothèques.

Avec la complicité de Lionel Dujol, Julien Devriendt, Thomas Fourmeux, Benoit Vallauri, Léa Lacroix et Renaud Aïoutz nous avons donc créé une liste d’objets d’aujourd’hui et d’adjectifs de demain pour les bibliothèques. Anne-Gaëlle a inséré les mots dans les gabarits que l’Institut a bien voulu nous envoyer. 

Le résultat, le voici nous le proposons en libre téléchargement sous les termes de la licence Creative Commons par défaut de l’Institut (cc by-nc-nd) qui malgré les nombreux échanges de mails a indiqué88x31réfléchir à une licence plus ouverte. Nous remercions l’institut des futurs souhaitables pour la mise à disposition du matériau nous ayant permis de réaliser cette version dérivée du jeu original. 

Concrètement, sauf évolution de la licence de ce jeu, vous êtes donc libres de réutiliser ce jeu dans vos bibliothèques, sans but commercial et sans le modifier à moins de contacter l’Institut. Vous pouvez donc parfaitement imprimer les cartes et les utiliser en interne, comme je le proposais dans mon intervention au Congrès de l’ABF. Nous, nous les avons fait imprimer par un imprimeur professionnel et ça nous a coûté environ 30€ pour un jeu de poker constitué d’un paquet rose et d’un bleu.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Thomas et moi nous avons testé ce jeu avec un groupe de stagiaires Biblioquest à l’INSET de Nancy en avril dernier, voici le résultat, en moins de 2h on obtient un « mini biblioremix » qui peut amorcer une étape de prototypage et aboutir à des dispositifs passerelles de médiation. Nous nous étions fixé les règles suivantes :

  • 1ère étape : chaque participant reçoit deux cartes roses et deux cartes bleues. 5 minutes pour sélectionner un objet (bleu) et un adjectif  (rose)
  • 2ème étape : chaque participant présente en une minute son projet aux autres membres de son groupe.
  • 3ème étape (15 minutes)  : Sélection du projet en groupe
  • 4ème étape restitution
Les stagiaires devaient définir :
  • le concept du projet 
  • le nom
  • le slogan
  • une argumentation pour convaincre que c’est le projet innovant du futur
 Voilà ce que ce que les groupes ont proposé, gardez à l’esprit que c’était un simple exercice visant à introduire les notions d’innovation et de créativité dans un cadre pédagogique. Bravo aux stagiaires !
 
1/ BORNE DE PRET / hacker
Laissez-vous surprendre
« Pirate à la borne »  
concept : humaniser passage borne de prêt en piratant le design original. Emission message pour usagers -> pensée du jour / conseil lecteur / détourner nom d’usagers et/ou de l’auteur
 
 
2/ Table et cryptée
Concept : détourner table  présentation classique de la bibliothèque. 
Nom : Pirater cette sélection
Slogan : #hacklatable
 
Faire sélection mais laisser une liberté aux usagers d’intervenir sur la sélection, permettre recommandation collaborative. 
 
3/ Patrimoine / commun(s)
Demain l’interco : une nouvelle identité
2017 je partage mon histoire
objectif: travailler avec toutes les bib intégrées dans l’interco. Projet intergénérationnel, appel au don des usagers. 
 
4/ Fauteuil- relais
Nom : Chair-Share
Slogan :  Dépose un conseil, repart avec une idée
Concept : espace pour partager des recommandations 
Rencontre organisée avec les contributeurs. 
Fauteuil connecté, le contrib choisit de s’enregistrer (voix, écrit, vidéo) et  diffusion sur le site de la bibliothèque
 
Vote : 
  •     #hacktatable : II voix
  • Demain l’interco, une nouvelle identité : I voix
  • Pirate à la borne : II voix
  • Chair-Share : 8 voix

Le principe général du jeu peut également être utilisées pour des actions d’idéation plus rapides. C’est ce qu’ont réalisé Benoît Vallauri et les membres de la communauté Museomix Ouest, à l’occasion de la Maker Faire de Saint-Malo. L’action servait à introduire une présentation de Museomix.

L’idée était d’associer des objets réels issus des malles pédagogiques du Musée de Bretagne (Silex, Coiffes…), avec des adjectifs originaux indiqué sur des cartes piochées au hasard. Il y avait des cartes « adultes » et des cartes « enfants ». Les participants avaient ensuite 2 minutes pour élaborer une idée originale. Les idées étaient ensuite présentées rapidement, et le groupe amener à se prononcer sur la meilleur idée.

Comme il est difficile de proposer des ateliers d’idéation sur une formule de type « salon », cette forme permettait une approche courte (4 minutes maximum), familiale et ludique, tout en restant assez créative.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

4 réponses

  1. Brigitte Crayssac dit :

    Une version pour les BU serait intéressante. Y avez-vous pensé ? Savez-vous si des collegues de BU se sont emparés de l’idée ?
    Merci pour votre réponse

  2. DLH dit :

    Quelle bonne idée !
    Ca commence fort, j’ai pris au hasard et suis tombée sur banque d’accueil en réseau et espace multimédia écologique !
    #inventonslefutur

  1. 4 novembre 2016

    […] Un jeu de poker pour stimuler l’innovation. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *