La Bpi lance 3 pages Facebook thématiques #mednumsavoirs

Je suis très heureux de vous annoncer le lancement de 3 pages Facebook thématiques de la Bpi que je vous invite à suivre et à partager ! Ces pages viennent enrichir la présence en ligne de la Bpi. Elles sont le fruit d’un projet qui m’a demandé pas mal d’efforts et de ténacité. Vous en saurez plus en lisant cet article qui détaille le projet sur le site pro de la Bpi 

screen-shot-10-15-16-at-04-55-pmLa page Facebook « Tu vas voir ce que tu vas lire » explore la littérature contemporaine. Les bibliothécaires de la Bpi vous font part de leurs choix et vous aident à y voir plus clair dans les méandres des sorties et des actualités littéraires.

 

screen-shot-10-15-16-at-04-56-pm

La page Facebook « Pour une poignée de docs » est dédiée au cinéma documentaire. Des bibliothécaires de la Bpi spécialisés dans le domaine vous transmettent leur passion et leurs découvertes.

 

screen-shot-10-15-16-at-04-57-pm

La page Facebook  » A l’ombre des geeks en fleur »  est dédiée aux cultures geeks, urbaines et pop.

 

L’approche est volontairement celle d’identités thématiques pour lesquelles l’institution passe au second plan. Le public visé est donc d’abord les communautés d’intérêt des amateurs des thématiques proposées, public pouvant se recouper avec celui qui fréquente le lieu, mais pas forcément. Ce schéma proposé par Lionel Dujol résume les positionnements possibles : 

mediation-globale-1024x769

 

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

2 Responses

  1. Sandrine dit :

    Bonjour,
    c’est drôle, vous lancez ces pages Facebook au moment où j’arrête les miennes. Aujourd’hui, pour qu’une page Facebook soit vue, même si elle a des centaines et des centaines de fans, il faut payer. Pour vous donner un exemple, sur une de mes pages qui comptait plus de 1800 fans, une publication était vue en brut 120 fois, quelques dizaines de plus si quelqu’un likait ou commentait…
    Les gens qui aiment une page pense en voir toutes les publications alors qu’ils en voient au mieux 10%.
    Facebook est devenu un vaste business qui en plus demande beaucoup de temps aux gestionnaires de pages…
    Ce n’est que mon avis, un retour d’expérience…

    • Benjamin dit :

      Bonjour Sandrine,

      Un blog thématique tout comme une page demande en effet beaucoup de temps et on ne voit les efforts que sur le long terme (en général ça ne décolle réellement qu’a partir de deux ans de contenu constant d’après moi). Les personnes qui sont intéressées par la page fb s’abonnent et demandent d’être alertés des publications et sont donc avertis des nouveautés publiés sur la page. C’est peut être justement en ayant une démarche d’une page moins « institutionnel » et plus thématique que l’on peut mieux toucher le public.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *