Le Bouillon passe à la curation et cherche de nouveaux cuisiniers !

Quand j’ai lancé ce petit projet indépendant en 2008, je ne me doutais pas qu’il serait encore actif quasiment 10 ans plus tard ! Ces derniers mois j’avoue que j’ai eu très peu de temps pour m’occuper du Bouillon mais il m’a semblé qu’à l’ère de la curation de contenus il fallait réactiver ce projet. Pour mémoire :

La curation de contenu (étymologiquement du latin curare : prendre soin et de l’anglais content curation ou data curation) est un néologisme en français correspondant à une pratique qui consiste à sélectionner, éditer et partager les contenus les plus pertinents du Web pour une requête ou un sujet donné. La curation est utilisée et revendiquée par des sites qui souhaitent offrir une plus grande visibilité et une meilleure lisibilité à des contenus (textes, documents, images, vidéos, sons…) qu’ils jugent utiles aux internautes et dont le partage peut les aider ou les intéresser.

J’ai donc entièrement revu le site et la manière de veiller. Fini les flux RSS, bienvenue la curation des cuisiniers du Bouillon ! Merci aux cuisiniers qui accompagnent ce petit projet depuis le début et à @symac pour son aide technique et l’hébergement du site sur un de ses serveurs. 

Concrètement le Bouillon c’est une soupe de liens sur la connaissance et le numérique recommandés avec amour par nos cuisiniers ! Sur quelles thématiques ? Rendez-vous sur cette page pour bien comprendre la recette du Bouillon et peut-être devenir veilleur !

Le Bouillon vous sera servi tous les dimanches par email avec les derniers liens de la semaine, ou alors pour ceux qui préfèrent, via le site et son flux RSS, ou via twitter ou Facebook

 

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris.

Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance.

Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel

Les billets que j’écris et ma veille n’engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *