Le merchandising en bibliothèque #mednumsavoirs 4/6

Dans le cadre du parcours numérique proposé aux élèves-conservateurs de l’Institut National des Etudes Territoriales, l’INET, j’ai organisé le 4 octobre 2014 une journée de retours d’expérience autour de dispositifs de médiation numérique des savoirs.

Cette journée était réservée aux élèves-conservateurs mais il me semble intéressant d’en diffuser les supports. Voici donc une série de 6 billets qui sont autant de retours d’expériences de dispositifs ou de politiques de médiation numérique des savoirs

Le mot-dièse #mednumsavoirs sert à parler de médiation numérique des savoirs sur Twitter, n’hésitez pas à partager vos expériences par ce canal !

Voici le support de d’Amélie Pappalardo, responsable merchandising et de Nicolas Beudon, directeur de la (future) médiathèque de Bayeux. Nicolas a déjà publié le support sur son blog je vous renvoie à la présentation qu’il y fait. Je trouve que cette présentation fera date, d’ailleurs c’est la première fois que le sujet est abordé comme cela dans le monde des bibliothèques, à ma connaissance. C’est assez incroyable de voir qu’il n’y a qu’à se baisser pour trouver des références, des conseils, des bonnes pratiques sur le merchandising… bien sûr tout ça c’est dans le domaine commercial mais regardez bien le support d’Amélie et de Nicolas vous y trouverez uns esquisse de l’adaptation du vocabulaire au secteur public. Au fond le merchandising c’est penser les dispositifs passerelles de la médiation numérique des savoirs dans les bibliothèques. Après ça 2 éléments me semblent incontournables :

  • Formateurs, proposez nous des formations au merchandising pour le secteur public ! 
  • Bibliothécaires, lisez sur le sujet et reprenez en main votre signalétique de médiation des savoirs, ne confiez pas ça à un architecte non spécialiste, c’est un vrai enjeu de médiation !

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *