Avec Ulike, tout est recommandable !

Je connaissais ce site depuis longtemps et je n’en avais jamais parlé, volontairement. Il a récemment annoncé une refonte de son interface et une levée de fonds. Je suis complètement d’accord avec Ouriel Ohayon de Techrunch :

J’ai toujours eu du mal avec Ulike.net jusqu’à ce jour. Le site disposait d’un nom trop complexe à mémoriser (jusqu’à présent écrit u-lik.net) et d’un design et d’une ergonomie trop complexe et difficile à digérer. Mais la nouvelle version pourrait m’aider à changer d’avis.

De quoi s’agit-il ? Regardez cette vidéo et vous comprendrez.

L’idée est vraiment géniale car le site fonctionne de manière globale, comme un méta moteur de recommandations. Au lieu de mettre mes goûts musicaux d’un côté et mes sorties de l’autre, Ulike permet de tout regrouper. Bon on aurait quand même souhaité une échelle un peu plus subtile et bien traduite en français. Au delà d’un certain volume de données, des recommandations statistiques et des rapprochements avec d’autres utilisateurs vous sont proposés. Toujours selon Techrunch, le positionnement est très ambitieux :

uLike entre en concurrence frontale avec différents type de service: le premier étant Facebook qui avec ses pages Fan permet rapidement de définir un profil de ces artistes préférés. Certes ce n’est pas la fonction première de Facebook mais beaucoup réfléchiront à deux fois avant de trouver une valeur ajoutée supplémentaire et à l’intérêt de d’adhérer à un autre réseau. Plus proche on trouve surtout des sites dédiés au partage, notation et recommandation d’oeuvres: pour n’en citer quelques un Shelfari pour le livres (racheté par Amazon) Flixster et iMDb pour les films, Last.fm iLike.comTheFiler (Peter Gabrilel) pour la musique.

J’ajouterai à cette liste Librarything et Critéo pour les films. On peut aussi s’inquiéter à juste titre d’un tel regroupement de données personnelles… et du flou du modèle économique. Peut-être le savez vous, mais il est bon de rappeler que les recommandations statistiques ne peuvent si elles sont mises en œuvre pour une bibliothèque ne reposer que sur un historique des 4 derniers mois… et anonyme, évidemment, c’est imposé par la CNIL. Pour mémoire, on en avait parlé ici notamment avec Paul Poulain. Je me demande bien comment les fondateurs du site garantissent au regard de la CNIL l’usage des données récoltées…

Cet article de Neteco nous en apprend un peu plus :

Une base de données produit et comportementale que la société n’entend toutefois pas louer aux marchands mais qu’elle devrait chercher à monétiser avec des liens marchands et des bannières publicitaires, se rapprochant ainsi de sites d’avis de consommateurs comme Ciao, Vozavi, Looneo, Twenga ou encore Wikio.

Par ailleurs, il me semble que ce site démontre très clairement la nécessité de gérer les identités numériques. En effet, en tant qu’internaute, pourquoi recommencer tout de zéro sur ce site alors que d’énormes quantités de données personnelles existent déjà pour pas mal d’entre nous sur le web ? On aurait souhaité pouvoir se connecter à partir de Ulike sur les sites existants pré-cités pour pouvoir récupérer les données et créer un compte déjà très élaboré en terme de recommandations. A ma connaissance, le site n’adhère pas au programme Open Social de Google, dont le but est précisément de permettre le transfert de données d’un réseau social à l’autre… En tout cas je n’ai rien trouvé sur le site qui garantisse un usage non commercial des données personnelles.


Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

1 réponse

  1. leafar dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article, nous sommes heureux que tu trouve l’idée géniale.
    Il y a plusieurs points/questions intéressant(e)s dans ton article, je vais donc essayer d’y répondre dans l’ordre ou tu les évoque :

    – Pour ce qui est des comparables, notre différence est comme tu le dis est de s’intéresser à la culture dans son ensemble. Mais nous sommes effectivement plus près de librarything (le pere du social cataloging) que de flixtser. je pense que la comparaison avec criteo n’est plus à ce jour tres valable dans la mesure ou ils ont changé fortement de positionnement.

    – Pour ce qui est de la personnalisation, aucun des services cités (et l’on pourrait rajouter google dans le lot) ne détruit les informations automatiques apres 4 mois. Cela etant dit, il faut bien sur proteger les utilisateurs, mais le cas que tu cite concerne un enregistrement implicite des données, dans le cas de ulike c’est une declaration explicite de l’utilisateur, qui peut par ailleurs procéder à la destruction des ses données à tout moment.

    – Sur le point de l’identité, ulike travaille sur de l’explicite et demande un nom d’avatar et un mail (sans confirmation, ce qui permet de mettre un junk mail pour celui qui veut) et aucune autre information supplémentaire. Le respect et la protection de la vie privée sont ancrés à la racine meme de notre site. Le publication de ses gouts de manière publique est donc un choix qui reside dans le lien entre son identité et son avatar sur ulike. J’ai beaucoup travaillé sur le sujet de l’identité et je pense que les parties du puzzle et leur niveau d’existance doivent pouvoir etre controlé par l’utilisateur.

    – dernier point opensocial n’est pas à ce jour implementé mais nous travaillons dessus (malgré tout une equipe assez restreinte). N’hésite pas à nous dire plus précisement quels sont les services (bibliothèque) que tu voudrais pouvoir importer dans ulike et surtout si eux aussi sont compatibles opensocial.

    Cordialement
    Leafar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.