Le réseau des médiathèques de Ouest provence détaille sa Poldoc

4-jambesOn en attendait pas moins de Jérôme Pouchol, passé maître ès Poldoc (politiques documentaires pour les non initiés). Annoncé sur Bambou blog, un nouvel onglet vient d’apparaître très riche d’enseignements sur la manière dont s’organise ce réseau. A rebours de l’image souvent théorique (et techniciste) que l’on peut avoir des questions de politiques documentaires, je vous invite à consulter cette page qui fait le point de manière concrète et opérationnelle sur la manière dont tout cela s’organise au sein du réseau. Ne manquez pas la fiche de poste détaillée d’un acquéreur ! (fichier ppt).

Avec cette organisation très carrée sans être drastique (j’ai pu le voir concrètement il y a quelques années lors d’un stage auprès des acquéreurs) Ouest Provence a développé pour l’ensemble des utilisateurs de la communauté de Koha, le logiciel libre de gestion de bibliothèque un module d’acquisition qui doit être du tonnerre (il sera versé à la communauté dans les mois qui viennent) ! Voilà qui démontre aussi que les questions de politique documentaire et de médiation sont intrinsèquement liées, comme j’avais essayé de le montrer il y a quelques temps déjà.

Voilà un comportement exemplaire pour une collectivité qui a fait le choix gagnant du logiciel libre, du partage et de l’innovation !

Silvae

Je suis chargé de la médiation et des innovations numériques à la Bibliothèque Publique d’Information – Centre Pompidou à Paris. Bibliothécaire engagé pour la libre dissémination des savoirs, je suis co-fondateur du collectif SavoirsCom1 – Politiques des Biens communs de la connaissance. Formateur sur les impacts du numériques dans le secteur culturel Les billets que j'écris et ma veille n'engagent en rien mon employeur, sauf précision explicite.

1 réponse

  1. JPouchol dit :

    Merci à Bibliobsession pour cet écho à « la poldoc de la MIOP » qui ne se félicite jamais assez, en effet, d’avoir opté pour le libre…
    Et ça me fait penser que dans le Grand Nord parisien, il y a un réseau qui pourrait lui aussi entrer dans la (free) danse, isn’t it ? 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.